TMV : Compte rendu DP du 13 décembre 2017

Recrutement au sein du TMV

SUD Rail s inquiète de la méthode de recrutement au sein de l’établissement. Au cours de l’année 2017, il y a eu 33 sessions avec la présence de 141 personnes sur les 169 convoqués. Mais seul 30 sont intégrés à l’établissement sur les 49 autorisations d’embauches 2017. quel gâchis!!!!

En prenant en compte les 45 personnes qui quittent le TMV sur l’année (Retraite, Mutation, Démission, Licenciement) l’établissement sera encore une fois en manque d’effectif en fin d’année.

SUD-Rail demande que les sessions de recrutement soient moderniser et moins stressante pour les candidats (jusqu’à 5 représentants de la direction face aux candidats).

SUD Rail a rappelé que de nombreux dossiers déposés par des agents, les candidats n’ ont aucune nouvelle si ce n’est celle que chacun va chercher au pole RH.

SUD Rail constate que la SNCF est de moins en moins attractive pour les jeunes actifs, la raison principale étant le salaire d’embauche très bas inférieur au SMIC sans EVS (éléments variable de solde).

N’hésitez pas à faire remonter des candidatures par vos délégués SUD rail.


ALLOCATION DE DEPLACEMENT TECHNICAMPUS.

La direction nous annonce que « tous les agents qui partent en formation au Technicampus seront logés obligatoirement au sein des installations SNCF ». « Si néanmoins, un agent choisit de se loger dans un hôtel ou autre, il le fera à ses frais ».

Pour SUD Rail conteste cette décision unilatérale de modifier l’application du RH 131. Pour SUD Rail les agents doivent pouvoir se loger ou ils l’entendent et l’entreprise doit leur payer les indemnités de déplacements prévus à cet effet. Si vous voulez que les agents acceptent de partir en formation au Mans c’est bien pour assister à une formation et non pour rentabiliser une installation louée à un prestataire externe. SUD Rail ne laissera pas l’entreprise appliquer les règles à leur guise sur un sujet aussi important que la formation professionnelle.


Congés soins enfant malade

SUD RAIL constate que certains agents ont vu leurs congés enfant malade refuses lorsqu’ils travaillent de nuit, soit disant que leur conjoint(e) est à la maison pour s’occuper de l’enfant. SUD RAIL se demande comment faire dans le cas où l’enfant et le/la conjoint(e) sont malades en même temps ?

Lors des DP, la DET a affirmé ne pas avoir connaissance de ce sujet, mais qu’elle respecterait à la lettre le règlement car ce sujet lui tient à cœur. Ce qui a aussi été évoqué, c’est le « cas par cas », et ça SUD RAIL le déplore car cela veut dire que les enfants des agents travaillant de nuit n’ont plus le droit d’être malade.

En revanche, la réponse de la hiérarchie apportée aux agents est qu’ils doivent prendre un jour de congé personnel, ce qui est inacceptable pour SUD RAIL . Si les agents ont un certificat médical justifiant que la présence d’un parent est indispensable auprès de leur enfant pendant un nombre de jour dans la limite de 5 jours par année. SUD RAIL vous demande donc de les accorder sans condition.


Regio2N

SUD RAIL veut que ce soit des agents au statut et non des intérimaires qui supervisent le SAV des Regio2N, car ils connaissent le domaine du ferroviaire, et l’entreprise qu’est la SNCF.

Pourquoi la SNCF n’embauche quasiment que des intérimaires, alors qu’elle pourrait  embauchée des agents au statut, sachant qu’il y a encore 5 postes a pourvoir auprès de l’équipe Regio2N.

Embaucher des intérimaires sur le projet Regio2N est dangereux, car s’ils décident de quittés leur poste, les connaissances qu’ils auront acquis seront perdues, et peut être qu’elles pourront servir à la concurrence. De plus, l’entreprise aura perdue du temps et de l’argent à les former. Mais, selon la Direction, il n’y a pas de soucis à se faire car le SAV des Regio2N est très facile à réaliser.


Intérimaires

SUD RAIL constate que la direction s’obstine à recruter des intérimaires, plutôt que d’embaucher du personnel au statut.

Pour SUD RAIL, avoir recours à l’intérim n’est pas une solution pour pallier au manque d’effectif, mais un problème supplémentaire car nous ne sommes pas les employeurs de ces agents mais des utilisateurs. Nous ne connaissons ni leurs habilitations ni leurs formations, sachant que tous les agents du TMV doivent formés et habilités au matériel qu’ils utilisent.

Les agents ne veulent pas formé des intérimaires car ils ne savent pas si la direction souhaite les garder pour quelques mois ou les embaucher par la suite.

Pour SUD RAIL, c’est inacceptable de former des personnes qui ne sont pas sûr d’être embauche au statut dans l’entreprise, car au bout d’un moment ça démoralise les agents de former tout le temps de nouveaux personnels. De plus si les intérimaires ne sont pas embauchés, c’est du temps perdu pour l’ensemble du personnel y participant.


PS25

Au 31 octobre 2017, il y a 87 agents PS25 sur un établissement qui compte 821 agents au total, soit +10% de l’effectif total. SUD RAIL demande que les PS25 soit embauché au statut, afin qu’ils puissent bénéficier des même droits et avantages que les agents du Cadre permanent (retraite, CPRP )

Pour SUD rail , les clauses d’Age et de nationalité sont caduques. Travail égal
salaire égal , voila notre revendication.

La différence de statut et de rémunération pour un même poste, génère des tensions inutiles au sein d’une même équipe. De plus ses agents PS 25 annexe C ne sont pas suivi annuellement par leur délégués de commission exécution , maitrise et cadre. Pour SUD rail c’est indispensable dans un souci d’équité. Un mot que notre DET doit aussi applique lors des notations 2018.

Les agents PS 25 annexe A1 et C sont invité à ce rapprocher de leur délégués SUD rail pour récupérer la brochure que nous avons éditer pour leur expliciter
leurs droits .


UO Wagons

Sur cette UO , la direction supprime 10 postes à ce jour.

En effet , SNCF Réseau a décidé à compter du 1 er Janvier 2018 de faire réparer ses wagons des suites INFRA qui régénère les voies, par une entreprise privée. Cette mission était assuré par les cheminots du TMV avec l’ensemble des formations visite et maintenance. SUD rail constate que c’est l’une des conséquences de la séparation en trois EPIC du à la réforme de 2014. L’EPIC réseau n’a plus de politique cohérente pour faire travailler les cheminots de l’EPIC mobilités.

Malgré les discours de certaines OS en 2014, qui disaient au cheminot que rien n’allait chargé, SUD rail a constaté que notre syndicat avait raison d’appeler les cheminots à la grève pour combattre cette réforme qui porte ses fruits sur nos emplois, nos qualifications et notre outil de travail.

Les conséquences sur notre déroulement de carrière seront aussi désastreuses En effet , ces agents partant de cette UO conserve leur qualification et péjoreront celui des équipes qui récupéreront ces agents soit au TMV soit sur le GPF.

La problématique est sur l’ensemble du GPF. Avec toute les restructurations en cours, les postes disponibles sont de moins en moins nombreux sur les autres établissement ou filière à part la fonction TRACTION.


Postes vacants

SUD-Rail demande depuis plusieurs mois que les postes vacants soit couvert par des emplois à statuts. A ce jour sur le TMV , 13 postes au Cadre d’organisation sont pas couvert, et beaucoup plus si l’on compte les postes tenus par des emplois précaires. Dans le même temps , SUD rail constate que nous avons plus de 20 personnes en missions au TMV du fait de leur inaptitude à tenir leur poste suite à une décision du médecin du travail.

La direction est responsable de cette situation qui nuit à la Qualité de Vie au travail de nombreuses unités. Les postes non couvert favorisent dans les collectifs de travail des postures qui nuisent à qualité du travail réalisées et fait porter sur ceux qui restent la production de travail journalière.

Il faut que cela cesse avec une véritable politique d’embauche et de maintien dans l’emploi plus performante qu’aujourd’hui. Espérons que le poste de qualif D au pole RH qui a était créer en 2017 pour cela , participe activement aux reclassement définitifs de cette population d’agents.


Insécurité au TMV

Des problèmes de sécurité et d’insécurité perdurent sur le TMV (particulièrement à l’UO mouvement)

Pour la direction, tout va bien, tout est mis en œuvre pour la sécurité du TMV (renfort du maitre chien 24h/24 tournée des agents de sécurité plus fréquentes ).

Pour SUD Rail cela n’est pas suffisant ,les caméras de surveillance ne sont pas encore en service mais n’apporteront pas de solution à long terme si personne n’est devant les écrans de contrôle. La vidéo protection système vanté par notre direction n’est pas à nos yeux une solution pérenne.

Les agents se sentent de moins en moins en sécurité lors de leurs prises de services de matinée et de nuit .

De plus, en l’espace de deux mois ,il y a eu 2 déraillements (dont un est une suspicion d’acte de malveillance ).

SUD Rail sera très attentif sur ce sujet de sécurité et de sureté sur le TMV .

Pour SUD rail , la solution est de revoir nos systèmes de productions et nos procédures pour éviter le travail agent seul le plus souvent possible. De matinée et de nuit, ces agents sont souvent seul et ou peu nombreux sur ce périmètre. Il faut des cheminots qui sont le meilleur rempart à ce fléau de l’isolement et des risques qui vont avec.


SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR