Un agent de conduite menacé de licenciement

Fayssal CRML à Lyon Scaronne est convoqué à un conseil de discipline le mardi 4 février. La direction lui reproche de faire usage de son droit de retrait suite à l’accident du 16 Octobre en Champagne-Ardenne.

Rappel de l’évènement : le 16 octobre un accident ferroviaire majeur impliquant un convoi exceptionnel et une rame TER dans la région Champagne-Ardenne est survenu. Le système d’alerte radio de l’AGC n’a pas fonctionné, L’ADC seul agent à bord du train EAS a effectué la couverture d’obstacle en étant blessé !

Suite à cet incident de nombreux droits d’alerte ont été déposé. Suite à des mesures insuffisantes, des désaccords perdurent toujours à ce jour entre les membres CSE et le direction.

De nombreux ADC et ASCT ont fait usage de leur droit de retrait et malgré les courriers de plusieurs inspecteur du travail la direction a continué les mises en demeures et les retraits sur salaire. Plusieurs démarches juridique sont d’ailleurs en cours pour contester ces retenues sur salaire.

Depuis le 18 octobre, Fayssal, jugeant que les conditions de sécurité ne sont pas réunies, fait individuellement usage de son droit de retrait. Non content d’avoir fait des retenues illégales sur le salaire de Fayssal, la direction le convoque à un conseil de discipline et demande le plus haut niveau de sanction dans l’entreprise : La radiation des cadres (Licenciement). Pourtant seul un juge peut décider du bien-fondé d’un droit de retrait !

Malgré le code du travail… Malgré les droits d’alerte… Malgré les mises en gardes de l’Inspection du Travail… Malgré les DCI… La direction SNCF veut franchir une étape de plus contre l’usage du droit de retrait en voulant licencier un salarié !

C’est inadmissible !

Tous à Paris le jour du conseil de discipline de Fayssal !!! Rassemblement de soutien le 04 février à partir de 13h00 place de la défense !

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR