Le rachat de Bombardier par Alstom ne doit pas se faire sur le dos des salariés !

Le rachat de Bombardier par Alstom a été annoncé dans les médias, ce qui entraîne de fortes incertitudes pour l’avenir des emplois des salarié-e-s de ces deux entreprises.

La fédération SUD-Rail et le syndicat Solidaires Groupe RATP dénoncent la mise en concurrence accrue dont les salarié-e-s feraient les frais, tout comme les conséquences d’un tel rapprochement pour l’ensemble des sous-traitants et intérimaires, notamment dans le bassin d’emploi Valenciennois.

Dans le même temps le gouvernement affirme sa volonté de baisser le coût du ferroviaire par tous les moyens : développement d’une filière « train léger » pour économiser sur le matériel roulant, transfert de lignes ferroviaires à la seule charge des régions qui pourrait s’accompagner d’une privatisation de l’ensemble de l’exploitation et la maintenance !

En transférant la charge de l’essentiel du ferroviaire aux régions, ce sont des fortes disparités entre les régions et un abandon pur et simple de certaines lignes au profit de la route qui apparaîtront.

La fédération SUD-Rail et le syndicat Solidaires Groupe RATP soutiennent les salarié-e-s d’Alstom et Bombardier qui réclament, avec leurs organisations syndicales, une totale transparence du projet de rachat de Bombardier ainsi que la défense de leurs emplois et conditions de travail !

Ensemble nous continuons de revendiquer le véritable développement d’un service public ferroviaire écologique et social !