L’état et la SNCF à la ramasse face à l’épidémie virale

Depuis des semaines, les patrons et le gouvernement nous balladent de propos lénifiants en mesurettes inadaptées.

Alors que le nouveau virus a été identifié en décembre 2019, ils n’ont pas utilisé les mois suivants pour réussir à éviter la contagion. Ils n’ont pas mis les capacités européennes et mondiales en ordre de bataille pour préparer les structures hospitalières, fabriquer des tests en nombre suffisant, comme les protections individuelles (masques FFP2 ou FFP3, lunettes, gants,…). L’OMS vient tout juste de déclarer la pandémie mondiale.

Il n’est pas trop tard, il y a des mesures à prendre !

Malgré l’absence de matériel de protection individuelle, il reste des mesures à prendre :

  • réduire au maximum les contacts avec les usagers ;
  • assurer comme cela se passe en Italie un minimum d’un mètre entre les personnes ;
  • fermer tous les chantiers d’accueils et de ventes qui ne disposent pas d’hygiaphone ;
  • mettre en place des distributeurs de gel hydroalcoolique à l’entrée des gares et inviter les usagers à les utiliser ;
  • mettre en place des rappels sanitaires à destination des usagers à l’entrée des gares ;
  • la SNCF doit assumer un rôle de prévention en direction des SDF venant dans les gares afin de les aider à obtenir les moyens de prévention nécessaires ;
  • vérifier que les agents du nettoyage disposent des produits aux normes pour désinfecter et qu’ils sont utilisés ; qu’ils aient une formation et le matériel de protection individuel.
  • désinfecter complètement les gares, les trains et les chantiers plusieurs fois par semaines ;
  • protéger les agents qui sont en contact avec des personnes ayant des problèmes de santé ou ayant eux-mêmes des problèmes de santé : ils doivent pouvoir rester chez eux, en sureté !

L’État et la SNCF réagissent en retard et de manière inadaptée, charge à nous de faire le nécessaire pour montrer notre solidarité. Dans tous les cas il n’est pas envisageable d’accepter de sacrifier notre santé au profit de l’économie.

Obligeons la SNCF et ses dirigeants à se remettre en question et à prendre en compte la santé au travail des agents des gares !

Faisons en sorte que les usagers soient alertés à l’entrée de nos gares et puissent eux-aussi être en mesure de se protéger de l’épidémie virale y compris à bord des trains lorsqu’ils voyagent.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à exercer votre droit de retrait. L’état comme la SNCF sont défaillants, obligeons-les à nous protéger au travail !


Ci-dessous, un document de Korail (entreprise ferroviaire en Corée) où les mesures prises n’ont rien à voir avec les notres…

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR