Covid-19 : Point sur la situation du 13 mars à l’EIC PSE

Suite aux annonces de Macron et celles des membres du Gouvernement qui en découlent, nous entrons dans une nouvelle phase de la gestion de l’épidémie Coronavirus. Ces annonces, faites dans l’urgence, engendrent une situation complexe que la Direction n’a pas réussi à anticiper. Pour preuve, la communication tardive et partielle qui n’éclaircit que certains points seulement .

Voici donc un point sur les différentes situations dans lesquelles pourraient se retrouver les cheminot-e-s de l’EIC PSE dans les jours voire les semaines à venir …

Situation n°1: « Je ne peux pas aller bosser! »

3 cas différents sont pris en compte par la direction pour les agents qui se retrouvent dans l’impossibilité de se rendre au travail et qui ne peuvent pas faire de télétravail:

Pour les agents souffrant de maladie qui peuvent présenter un danger en cas de contamination par le COVID- 19, nous leur conseillons d’aller voir le médecin du travail. La situation du paiement de l’agent n’est pas claire et nous avons demandé à la direction de clarifier avec le national pour que ces agents ne soient pas pénalisés.

Pour les agents ne pouvant se rendre en formation alors qu’ils avaient déjà engagé des frais (réservation hébergement), aucune procédure particulière n’a été mise en place. Les agents concernés doivent se rapprocher du Pôle RH qui gérera alors au cas par pas le remboursement des frais engagés.

Les fédérations seront reçues par la direction lundi matin pour étudier les nouvelles mesures.

Situation n°2: « Je peux aller bosser…»

Pour les agents pouvant se rendre sur leur lieu de travail, la direction a fait un rappel sur les règles d’hygiène à respecter , qu’il s’agisse des mesures à prendre pour saluer son collègue comme des mesures concernant l’entretien de l’outil de travail (voir INFO SECURITE / Flash spécial n°3 de l’EIC PSE).

La direction a donc mis a disposition du savon, du papier, des bidons de gel hydroalcoolique et des paquets de lingettes désinfectantes , le tout, en quantité normalement suffisante pour passer cet épisode de crise.

La direction de l’EIC a également demandé d’accroître les prestations de ménage, notamment pour le nettoyage des poignées de porte, interrupteurs et boutons d’ascenseur. La DET a aussi rappelé que les collègues des entreprises de nettoyage ne sont pas habilités à nettoyer les surface de travail et installations de sécurité telles que claviers, souris, leviers, boutons… Il appartient alors à chaque agent de nettoyer ces surfaces avec les lingettes mises à disposition.

La délégation SUD Rail veillera donc à ce que la direction fournisse les stocks suffisants de savon, gels et lingettes. N’hésitez donc pas à vous rapprocher de votre DPx et d’un délégué en cas d’absence de ces produits.

Pour les agents devant aller en formation dans les jours et semaines à venir, aucun centre de formation SNCF n’est pour le moment prévu de fermer. Les formations habilitantes sont maintenues. Seules les formations SST, du fait de leur nécessaire et inévitable promiscuité entre agents, sont annulées.

Enfin, pour les personnes fragiles et/ou en cas de dégradation du plan de transport empêchant les agents de se rendre au boulot en utilisant les transports, la direction envisage la mise en place de taxis sur des distances raisonnables.

Tenue des Postes et Plans de Transport

Le plan de transport de lundi et mardi prochains sont prévus en S3 mais la direction se prépare à une dégradation du plan de transport et à un taux d’absentéisme plus importants les jours suivants.

Ils se préparent à l’éventualité de passer la tenue de certains postes en 3×8 à une tenue en 2x8, puis dans un premier temps de demander aux agents présents de bien vouloir modifier leurs roulements et enfin, au vu du caractère exceptionnel de la situation, d’appliquer la réglementation les autorisant à modifier les roulements sans devoir respecter le délai de 10 jours normalement prescrit.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR