Covid-19 : Point sur la situation du 13 mars au CSE Transilien D&R

Suite aux annonces de Macron et celles des membres du gouvernement qui en découlent, nous entrons dans une nouvelle phase de la gestion de l’épidémie Coronavirus.

Les annonces qui ont été faites dans l’urgence entraînent une situation complexe que la direction n’a pas anticipée. Très peu de communication diffusée aux agents, lesquels se retrouvent donc dans le doute.

Immédiatement la fédération SUD- Rail a demandé des mesures d’urgences pour protéger les salariés mais également plus d’anticipation. Seuls 3 cas vont désormais être pris en compte par la direction (le retour d’une zone à risque va disparaître ) pour les agents qui se retrouvent dans l’impossibilité de se rendre au travail et qui ne peuvent pas faire de télétravail:

  • Cas 1) Salarié présentant des symptômes ou craignant de présenter des symptômes.
  • Cas 2) Salarié ayant été en contact direct avec un malade du COVID 19.

Dans ces 2 situations, c’est l’Assurance Maladie et l’ARS qui gèrent: ils transmettent l’arrêt maladie à l’agent ainsi qu’à l’employeur.

  • Cas 3) Salarié en situation de garde d’enfant (enfant moins de 16 ans, une seule personne par domicile, …)

L’entreprise vous demande une attestation sur l’honneur et c’est elle qui transmet les infos à l’Assurance Maladie (les jours peuvent être fractionnés).

Dans ces 3 cas, il n’y a pas de jour de carence et pas d’impact sur les congés. Le salarié est placé en congés supplémentaires ou en maladie selon qu’il est au CP ou Contractuel . Dans tous ces cas, l’agent bénéficie du maintien de salaire complet , de la prime de travail et des EVS (hors allocations déplacement).

Pour les agents souffrant de maladie qui peuvent présenter un danger en cas de contamination par le COVID 19, nous leur conseillons d’aller voir le médecin du travail. La situation du paiement de l’agent n’est pas claire et nous avons demandé à la direction de clarifier avec le national pour que ces agents ne soient pas pénalisés .

La direction est ouverte aux cas particuliers et nous conseillons aux agents de contacter leur manager et un délégué.

Les fédérations seront reçues par la direction lundi matin pour étudier les nouvelles mesures.

La direction a pris de nombreuses mesures pour assurer le plan de transport mais commence aussi à prendre conscience qu’il faut protéger les salariés car la situation risque de durer et que le nombre de personnes contaminées va augmenter.

Sans être exhaustives, car elles sont très nombreuses, voici les mesures sur les différents périmètres:

Sur le CSE:

  • Vérification quotidienne dans les sanitaires de l’approvisionnement en savon et papier.
  • Mise en place de télétravail pour tous les agents dont la présence sur site n’est pas nécessaire.
  • Organisation modifiée pour éviter que les différentes équipes se croisent et changement de bureau pour que les agents sur les postes dit « sensibles » soient ensemble.
  • Les briefings et points 5 min ne se font plus en réunion physique.
  • Les réunions de plus de 20 personnes sont proscrites. Celles de moins de 20 personnes mais qui ne sont pas « urgentes » sont annulées ou repoussées.
  • Commande en masse de gel, lingettes, produits nettoyants pour les bureaux.
  • Augmentation du nettoyage des rames et des postes de travail.

ETP PSE:

  • Distribution de gel et de lingettes sur tous les sites pour les ADC, mise en place de bouteille pour la prod et les bureaux.
  • Mise en place d’un service S3 pour l’instant et qui pourra être réduit selon les circonstances.
  • Essayer de couper les journées pour éviter les réserves en trop grand nombre sur les sites.

EST PSE:

  • Dotation pour les contrôleurs de 2 masques chirurgicaux, de lingettes et de gel.
  • Les opérations de contrôle et de présence en gare se font en fonction du nombre de personnes dans le train ou le quai pour éviter que les contrôleurs soient en promiscuité avec les usagers . Si cela n’est pas possible , les agents pourront se mettre à disposition pour renforcer le dispositif en gare.
  • Le port des gants est toléré mais ils ne seront pas fournis par l’entreprise.
  • Pour les agents qui font de la vente qui n’ont pas de vitre (Agence Villiers et Melun), la direction réfléchie à leur fermeture.
  • Pour les agents d’escale, les agents font de l’accueil mais si la situation n’est pas confortable, ils peuvent faire de l’information dans les recettes ou back office sans contact direct avec les usagers.
  • Pour les EML, les voitures de service doivent être privilégiées pour les déplacements et un paquet de lingettes sera fourni pour chaque véhicule.

TMV:

  • En plus des mesures régionales qui concernent aussi tous les agents, mise en place de grosses bouteilles de gels et lingettes à disposition.
SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR