Personnels CASI PSE : Réunion du CSE du 5 mai 2020

Dans le contexte de crise sanitaire actuel, et alors qu’approche la date du 11 mai qui devrait être le début du « dé-confinement », une nouvelle réunion du CSE (l’instance qui remplace les délégué-es du personnel) s’est tenue le 5 mai, par téléphone, pour faire le point sur la situation, et voir dans quelles conditions il serait possible de reprendre une partie des activités du CASI.

La sécurité des salarié-es doit rester la priorité

La question de la date de la réouverture d’une partie des installations et de la reprise d’une partie des activités n’est pas la plus importante. Il faut d’abord s’assurer que cela pourra se faire en assurant la sécurité des salarié-es, des cheminot-es et des prestataires.

C’est ce qui a été rappelé par les représentant-es du personnel, c’est aussi ce qui a été dit par la direction et les élus.

La date du 11 mai, décidée sans aucune raison autre qu’économique par le gouvernement, n’est pas une prioité pour le CASI.

Du matériel de protection (masques, gants, gel, etc.) a été commandé et devrait être livré la semaine prochaine, et la direction regarde si des écrans en plexiglas peuvent être utiles sur certaines installations.

Préparer une reprise de certaines activités

En lien avec les chef-fes de service, la direction a travaillé à un début de reprise de certaines activités, dans des conditions particulières, notamment dans la restauration, en tenant compte de la situation des personnels (personnes « à risques », avec enfants, etc).

A ce stade, il est envisagé d’ouvrir à partir du 18 mai, et pour de la vente à emporter seulement, les restaurants de Villeneuve et Conflans, où de nombreux cheminots vont reprendre le travail d’ici cette date. Des collègues de la restauration, mais aussi l’équipe d’entretien, prépareront au cours de la semaine prochaine cette « reprise ».

Concernant les activités sociales, et notamment les espaces CE, il est envisagé de mettre en place une permanence hebdomadaire sur Bercy, Villeneuve, Melun et Migennes à partir de la semaine du 18 mai, et sans ouverture au public dans un premier temps : cela permettrait d’assurer une permanence téléphonique et de préparer les locaux pour une future ré-ouverture.

D’autres collègues (comptabilité, communication, une partie des AS) continueront en télétravail.

Celles et ceux qui ne reprendront le travail que sur une partie des jours seront le reste du temps en chômage partiel…. comme ceux qui ne pourront pas reprendre le travail.

Pour tout le monde, et au moins jusqu’au 2 juin, et dans l’attente des nouveaux textes gouvernementaux, le Casi maintient le salaire intégral.

Une nouvelle réunion lundi 11 mai

La situation peut évoluer assez rapidement, d’autant que le gouvernement doit donner quelques précisions sur les conditions du dé-confinement d’ici ce week-end.

Une nouvelle réunion aura donc lieu lundi 11 mai, afin de faire le point sur les annonces gouvernementales, voir quel-les collègues pourraient commencer cette première phase de réouverture et avancer sur les questions pratiques de sécurisation de cette “reprise”.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR