Commission roulement 160 « Plein été 2020»

Commission un peu particulière cette fois ci, qui s’est tenue en téléconférence en raison du Covid. Nous avons eu droit à une intervention du CUP pour commencer. Cela va se résumer rapidement : « j’ai plein d’infos, mais je ne peux rien vous dire »…

Nous avons donc attaqué le sujet du jour, le roulement 160. Cette année, pas de révolution. Quelques suppressions en classique comme d’habitude et des suppressions et adaptations sur Transilien.
Globalement chez Transilien, les adaptations respectent les amplitudes et horaires de notre roulement actuel.

On avait un point bloquant pour reconstituer un RHR COE, qui était un W COE PGV. Il a été repris par TN. Malgré l’éclatement de notre ex établissement par nos dirigeants, nous arrivons encore pour le moment à échanger avec nos collègues de la banlieue.

Autre problème, de nombreux garages et dé-garages sont venus polluer les journées. Après contact avec nos collègues TA, ils nous ont proposé d’en reprendre une grosse partie. Nous avons fait remonter tout cela en commission et donc en attente d’officialisation.

Pour la grille, la problématique principale, est le nombre de « d », qui devrait toutefois être compensé par les journées en provenance d’agents en congés protocolaires.

Les journées dans la grille étaient dans l’ensemble bien réparties. Il y a eu un brassage des journées S et N, afin que les agents en Fac TGV ne se retrouvent pas des semaines sans pratiquer. Il y a quelques points positifs, comme des bascules sur les derniers jours de GPT.

Les roulements devraient être déroulés rapidement.

Point évolution de la charge 160

Nous avons par la suite abordé le sujet qui va nous occuper dans les mois à venir, la perte de charge BFC et l’arrivée du 120 d’Auster.
Pour être clair, il n’y a pour l’instant aucune info officielle ! Pour un changement prévu dans un peu plus de trois mois…

La tendance, c’est la perte de tout le matériel classique sur BFC, fin août. Ils nous resteraient normalement les Z2N Laroche.

Pour Auster encore mieux, à part que le rattachement devrait se faire en septembre, on ne sait rien. Par contre on nous annonce qu’ils sont 18 agents et que leur charge en représente 14 ! Autant dire qu’avec la perte de charge de BFC qui représente une vingtaine d’agents, si nous récupérons 18 agents avec le peu de charge qui arrivera, il va y avoir un sérieux souci…

Pour la montée en roulement, notre CUP très rassurant il y a un an, nous avait annoncé qu’il figeait les montées pour une année et que tout rentrerait dans l’ordre décembre 2020 voire début 2021. Et aujourd’hui tout serait remis en cause ?

Sud-Rail exigera que les engagements du CUP soient respectés. Il est hors de question que les montées en roulements soient à nouveau figés.

Autre point bloquant l’accès TGV. Le parcours pro pour les collègues qui vont nous rejoindre, n’est pas du tout défini pour l’après rattachement. Quoi qu’il en soit, nationalement, c’est la notion de « bassin d’emploi » qui s’applique. En clair, s’ils intègrent notre parcours d’accès TGV, ils seront considérés comme des agents venant de l’extérieur.

Autant dire que le peu d’infos données ce jour nous aura conforté dans nos craintes sur l’avenir des agents du Charolais.

Nous ne pouvons que constater que depuis l’annonce du rattachement à l’axe, «qui ne devait rien changer», les mauvaises nouvelles se multiplient.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR