Point de la situation du CSSCT du 27 mai 2020

SITUATION SANITAIRE

  • 48 COVID détectés : 15 TMV, 13 ETP, 5 DT et 14 EST et 1 intérimaire EST (6 agents en arrêt).
  • 73 personnes fragiles dont 48 agents en confinement : 6 TMV, 22 EST, 1 DT et 19 ETP.
  • 138 gardes enfants : 19 TMV, 46 EST et 73 ETP.

La direction n’était pas encore en mesure de nous fournir le nombres d’agents nécessaires à la production du S3. Un agent qui doit reprendre le travail doit obligatoirement avoir une téléconsultation avec le médecin du travail.

STOCK

Pas d’évolution depuis la semaine dernière, il n’y a pas d’alerte au niveau des stocks des différents consommables (gel, masque, lingettes, sacs plastiques,…) sur l’ensemble des établissements. Par contre, il y a une surveillance particulière sur les lingettes et les sprays désinfectants qui sont plus compliqués à obtenir.

SIFFLET ELECTRONIQUE

La commande supplémentaire de 400 sifflets pour les agents de l’EST sera livrée cette semaine.

VISIERE

Des visières sont disponibles pour les agents de l’EST en contact avec les usagers. N’hésitez pas à les demander à votre chef.

REX DECONFINEMENT

La direction assure que depuis le S3 il n’y a pas d’alerte particulière sur la fréquentation des trains. Nous n’avons pour notre part pas le même ressenti en voyant le nombres de BS annotés.

Nous avions alerté la direction la semaine dernière pour le WE de l’ascension sur le choix de faire circuler un plan de transport pandémie. Au final, encore une fois nous avions raison et la situation a été très compliquée sur de nombreux trains.

Nous espérons que la direction cette fois retiendra la leçon pour les semaines à venir. Il a été également décidé par la ligne de supprimer l’arrêt en forêt de Fontainebleau jusqu’à nouvel ordre.

TELETRAVAIL

La direction de ligne a envoyé un questionnaire à chaque agent en télétravail le 27 mai. Les agents ont jusqu’au 2 juin pour y répondre. Si la volonté de l’entreprise semble être la continuité du télétravail et la manière de l’organiser, SUD-Rail trouve dommage que l’aspect santé, isolement et bienêtre au travail n’ait pas été mis plus en avant. Cela aurait sans doute permis d’étudier l’impact de ce télétravail “forcé” au vu de l’actualité. Certains agents n’ont pas pu s’organiser et ont dû le subir, dans un premier temps, avant de trouver une organisation de travail adéquate.

SUD-Rail espère que la future organisation de chaque service se fera bien en concertation avec les agents afin que ceux qui se sentent isolés ou en situation de mal être puissent revenir sur site avec le respect des mesures sanitaires et ceux qui souhaitent continuer à télétravailler puissent le faire sans pression.

NETTOYAGE

Au niveau des nettoyages des locaux, les contrats ont été modifiés pour assurer deux passages dans certains locaux comme
les gares de Villeneuve St Georges, Garges-Sarcelles,… ou les UP Traction de Melun ou Corbeil.
Au niveau du nettoyage cabine, une équipe de nettoyage a été mise en place sur Goussainville et Melun pour désinfecter les
cabines lorsque l’ADC a un temps de retournement trop court pour pouvoir le faire.

AGENT EN PROVINCE

De nombreux agents demeurent en province et doivent prendre un TER ou un TGV pour se rendre au travail.

Pour les TER, il n’y a pas besoin de coupon pour les agents ayant besoin de prendre le train pour se rendre au travail.

Pour les TGV, la direction nationale a publié un temps réel pour expliquer les modalités pour obtenir une résa de service.

GARDE ENFANT

Comme nous l’avons indiqué dans le précédent tract, à partir du 2 juin, pour bénéficier de la garde enfant, il faudra avoir une attestation de l’établissement scolaire démontrant qu’il n’est pas possible d’accueillir l’enfant.

VERBALISATION

Sur l’appareil COSMOS, deux nouveaux motifs de verbalisation voient le jour : Non port du masque en gare – urgence sanitaire et non port du masque à bord – urgence sanitaire.

La direction fait le jeu de l’Etat en voulant envoyer les ASCT verbaliser les usagers qui ne portent pas le masque.

Pour SUD-Rail, les ASCT doivent avoir un rôle préventif et pédagogiqu e sur le port du masque mais en aucun cas avoir le rôle répressif. Par ailleurs, cela engendre également des risques en terme de sûreté car les ASCT ne seront pas forcément appuyés avec des dispositifs SUGE. De plus, c’est utiliser les cheminots pour remplir les caisses de l’Etat car ces amendes seront à régler directement a u Trésor Public.

SERVICE NORMAL

Nous avons demandé à avoir un débat sur l’utilisation des US en service normal. Pour SUD-Rail, il est hors de question de faire rouler des US en pointe et sur certains horaires notamment le week-end, La direction va étudier le sujet. Nous avons déjà prévenu que nous prendrions nos responsabilités si la direction impose les US dans le plan de transport.

VENTILLATEUR

Le sujet des clims fait encore débat et la note de la direction est difficilement compréhensible. Une chose est sûre, il faut aérer très souvent les locaux et les ventilateurs sont à proscrire.

PERSONNE « A RISQUE »

La direction s’engage à ne pas faire reprendre les agents sauf à leur demande tant que les consignes sanitaires n’auront pas changé. Les agents qui ont déjà l’accord de la médecine du travail et qui le souhaitent pourront rester en confinement.

Si vous vous sentez en danger et que vous considérez que les mesures sanitaires ne sont pas respectées à votre poste de travail, n’hésitez pas à appeler un militant SUD-Rail et à faire valoir votre droit de retrait.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR