TMV : Compte rendu CSE 26 mai 2020

Repos férié suite au chômage partiel:

SUD-Rail est une nouvelle fois intervenue sur cette problématique. Après le vol de 6 jours de RTT, la boite veut aussi pénaliser les agents qui ont été mis en chômage partiel sur des périodes où ils devaient travailler avec des fériés dedans.

Elle a mis en férié pris tous les agents sur les périodes alors que leur roulement théorique les faisaient travailler.

SUD-Rail exige que la direction remette les fériés en NC pour qu’ils puissent les récupérer ou les faire payer. C’est trop facile de se servir du chômage partiel pour léser les agents. D’autant que leur nombre est très limité.

Pour ceux qui seraient concernés par cette injustice, merci de faire parvenir votre roulement théorique et votre FIA à vos délégués SUD-Rail.

La crise sanitaire et ses conséquences n’ont pas à être supporté par les cheminots qui ont oeuvré pendant toute cette pandémie avec les risques et sans aucun EPI jusqu’à fin avril.

Embauches :

Une fois de plus, SUD-Rail a alerté la direction au sujet du sous-effectif dans la plupart des équipes sur le TMV. Nous l’avons encore plus ressenti ces derniers temps avec la période de confinement, car à part les 6 jours de congés imposés par la direction, Des agents n’ont pas pu être confinés et ont donc continué à travailler malgré les risques encourus.

Lors de la réunion CSE, la direction confirme que le TMV mettait tout en oeuvre pour pouvoir embaucher de nouvelles recrues en s’aidant de la nouvelle technologie (visioconférence).

SUD-Rail constate que depuis le début de l’année 2020, il y a 10 démissions/licenciements/radiations contre 7 embauches, nous nous retrouvons donc à -3 par rapport à la fin de l’année 2019.

SUD-Rail a les solutions pour recruter et conserver son personnel. Retour à statut social protecteur et des conditions de salaires et de travail du 21ème siècle et non le contraire.

Reconnaissance financière depuis le 17 mars

SUD-Rail s évertue auprès des directions nationale, régionale , et locale afin que les agents ayant travaillé sur SITE pendant cette période soient rétribués financièrement.

La majoration de la prime de travail de 20% est pour nous la solution la plus juste. Mais d’autres solutions sont possibles: remboursement des frais kilométriques ou généralisation de 10Euros/journée travaillée depuis le 17 mars.

Ce sont encore , les plus petits salaires qui ont participé massivement au maintien du service public sur les 2 mois de confinement. Alors, madame la DET, encore un effort!!!!!!

Sanctions :

SUD-Rail constate que pendant le COVID 19 il y a bien une chose qui n’a pas été confinée, ce sont les sanctions !

Rappelons que les cheminots sont, pour certains, venu travailler avec la peur d’être contaminé ou de contaminer leur collègue sans le savoir. Ils ont été présents là où les français avaient le plus besoin du service public, et quels sont les remerciements en retour ?

Des menaces de sanctions, des DE en pagaille, des entretiens disciplinaires et on en passe. SUD-Rail exige que ces façons de faire cessent immédiatement.

« Le petit personnel « pourtant indispensable pendant cette pandémie mérite plus de respect et de considération de la part de ceux qui eux ont eu le droit de rester confinés ou en télétravail.

Réserve UO mouvement

Le RH 077 est loin d’être respecter sur ces services. La règle vaut que les repos du mois suivant soient graphiés et donnés à l’agent le 20 du mois précèdent. Ce n’est pas ce qui est appliqué sur la partie Dépôt.

Nous sommes pas loin de la servitude à outrance. Les agents sont souvent informés de leur repos sur une quinzaine de jours.

SUD-Rail exige que la règle soit appliquée immédiatement. La santé des agents est en jeu. La réserve est très encadrée pour éviter les dérives que l’on connait aujourd’hui. L’aspect pécunier ne doit pas se faire au détriment des conditions de travail des agents mouvement.

N’ oubliez pas que leur travail demande une attention de chaque instant. « Ils ne bougent pas des boites d’allumettes » mais des trains……

Plan d’économie SNCF

La direction nationale annonce un plan drastique d’économie, SUD-Rail réfute la logique de Farendou qui consiste encore une fois à ne pas remplacer les départs en retraite/démission sur cette année du fait des mauvais résultats du à cette pandémie.

SUD-Rail exige que l’état exerce son rôle d’aide et de financement comme sur de nombreux secteurs privé ou public pour désendetter notre entreprise et lui permettre d ‘exercer au mieux son rôle d’aménagement du territoire et d’accès à notre service de transport public.

Mr FARANDOU en visite au TMV a confirmé l’investissement du grand Villeneuve pour le RER NG auprès de notre DET malgré ces annonces d’économies. Une réflexion de notre syndicat. A force de rogner sur les effectifs, on se demande bien avec quel moyen humain il compte entretenir ce nouveau matériel!!!

Sauf s’il a dans l’idée de recourir à de la sous-traitance ferroviaire. KEOLIS notre filiale ferroviaire se positionne sur tous les créneaux d’appel d’offre national et international pour acquérir des licences d’exploitations. Son PDG vient de se faire virer car il voulait faire des acquisitions d’entreprises dans le secteur ferroviaire et de transport routier pour grossir alors que ses pairs voulaient le contraire.

Dernière minute:

Les primes réserves seront bien versées comme d’habitude grâce à une DCI nationale SUD rail du 18 mai 2020 pendant la période de confinement. C’est un bon début mais SUD-Rail demande que l’intégrité des EVS soient versées pendant cette période.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR