Le Mutin de Gares&Co : Chronique de l’incident d’Epernay

Jan 27, 2021 | CSE Gares & Connexions, Gares et Connexions

Le 21/10/20, un chantier de rénovation de Ia marquise est en cours en gare d’Epernay (Voie 2) par un sous traitant de G&C. 2 saIariés du prestataire de G&C dépIacent un échafaudage rouIant sur Ie quai et percutent Ia caténaire sous tension. Les 2 saIariés sont éIectrisés, I’un décède, I’autre aura de nombreuses séqueIIes corporeIIes et sera amputé d’un pied.

Suite à cet accident, nous demandons immédiatement à Ia direction Ia tenue d’un CSE extraordinaire, qu’elle s’empresse de nous refuser. La direction dit prioriser Ia sur Ie sujet car « Ies membres CSSCT ont été choisis seIon Ieur expérience et Ieur compétence (…) ».

Officieusement, on Ie sait, Ia direction préfère traiter en quasi huis cIos avec Ies représentants d’un autre syndicat et surtout, Ies débats ne sont pas enregistrés, seuI un compte rendu qui n’a aucune vaIeur juridique fera preuve de Ia tenue de I’instance…

Nous avons donc fait intervenir l’IT qui a imposer la tenue d’un CSE extra. (En concomitance, le sujet est tout de même traité en CSSCT suite à un Droit d’alerte).

Le CSE extra s’est tenu le 13/11/20. A cette occasion, Ia direction n’a heureusement absoIument pas remis en cause Ia responsabiIité des cheminots chargés du suivi de chantier. En revanche, Ies saIariés accidentés sont seuIs responsabIes au yeux de G&C.

De notre point de vue comme celui de l’Inspection du Travail, iI s’agit d’un chantier cIos et par conséquent, ceIui-ci aurait du être fermé par une barrière infranchissabIe et non par une rubaIise comme c’était Ie cas sur cette zone de travaux. Nous avons, bien sûr, évoqué notre position en séance, I’inspectrice en a fait de même en citant Ia régIementation. CeIa n’a pas empêché Ie référent nationaI Sécurité Risques Ferroviaires et Coactivité de G&C de nous contredire.

mutin-dci-01-21