La DIRECTION SNCF assume que pour elle, la sûreté n’est pas une priorité !

Fév 18, 2021 | Tracts de la fédération SUD-Rail

Des revendications de bon sens pour améliorer la prise en charge et la prévention… Balayées d’un revers de main !

Pour la fédération SUD-Rail, il est temps de remettre le sujet de la sûreté sur la table. ASCT, conducteur·trice·s, agent·e·s des gares (ou intervenant·e·s dans les gares), vendeur·euse·s, agent·e·s SUGE… sont en attente de voir la direction prendre réellement en compte le risque qu’ils ou elles encourent tous les jours dans le cadre de leurs missions. Renégociation d’un accord national, REFUS ! Consigne écrite claire à tous les établissements pour qu’ils avisent sans délai les élu·e·s CSE ainsi que les membres CSSCT de chaque fait sureté qui se produit sur le périmètre de l’instance, REFUS ! Organisation semestrielle de CSE afin d’arrêter la liste des trains et gares sensibles sur leur périmètre et d’acter des actions sur les trains et gares en question puis de faire le bilan de ces mesures, REFUS ! Formation et sensibilisation de tous les encadrant·e·s à l’importance de prendre en charge les agent·e·s victimes de faits sureté (relève, accompagnement au médical, accompagnement pour dépôt de plainte, déclaration d’accident du travail) afin d’éviter la non prise en compte des faits, REFUS !

02.2021.SUD_.Rail_.Tract_.Surete.Pas_.Prioritaire