CSE du 25-01-2021

Mar 5, 2021 | TMV PSE

Bilan financier du groupe ferroviaire 2020.
Après des années ou la boite faisait des milliards de bénéfices, sans qu’aucun cheminot n’en voit la couleur en augmentation salariale générale uniforme, notre direction de groupe nous annonce, un déficit 2020 à plus de 3 milliards d’euros avec pour conséquence immédiate pas de versement d’intéressement du fait des conditions de l’accord CFDT et UNSA. Cet accord est loin de favoriser le pouvoir d’achat des cheminots alors que des augmentations uniformes de salaires sont eux pérennes dans le temps et financent notre protection sociale et nos caisses de retraites.
La crise sanitaire et les décisions gouvernementales couplé à une baisse de l’offre ont eu des effets sur l’ensemble des activités du groupe même avec le logisticien de GEODIS.
L’année 2021 en prend le même chemin. SUD-Rail est très inquiet sur les conséquences sur l’emploi et l’organisation du GPU.
Les conséquences se font déjà sentir sur le FRET ou des milliers de suppressions de postes sont envisagé et ou les métiers sont dévoyés sous couvert d’une économie de marché biaisé par des filiales du groupe dont CAP TRAIN (ex VFLI).
SUD-Rail maintient son attachement à un service public FRET qui sert à un aménagement du territoire et une alternative au tout camion pour préserver l’environnement. Ce n’est pas avec des effets d’annonce comme la reprise du RUNGIS dans quelques semaines qui va nous rassurer. Aucune certitude que ce soit FRET SNCF qui prenne ce marché mais plutôt une de nos filiales LOW COST, avide de dumping social. Affaire à suivre.

pave-du-TMV-CSE-fevrier-2021