Le 3 juin, tous à Marseille pour la défense du service public ferroviaire !

Avr 30, 2021 | Luttes Sociales

La région PACA est à la pointe dans le processus idéologique d’ouverture à la concurrence des TER. 2 lots sont ouverts à la concurrence cette année, le lot Nice/Marseille et l’étoile de Nice.
Ces 2 lots représentent 33% des TER de la région PACA.
Cet été, nous devrions donc connaitre les sociétés ferroviaires qui récupéreraient les marchés. Aujourd’hui en dehors de la SNCF, 3 autres sociétés sont en lice, , Thello et Arriva. Trois sociétés qui sont toutes des filiales d’entreprises publiques. La caisse des dépôts pour Transdev, Trenitalia pour Thello et la DB pour Arriva.
La SNCF n’est pas en reste en répondant à ces 2 appels d’offres via 2 filiales crées sur mesure.
Bien souvent les libéraux s’inspirent du modèle allemand pour justifier les bienfaits de l’ouverture à la concurrence du ferroviaire. La France aura réussi à innover en allant encore plus loin dans la casse du marché, car au moins en Allemagne, la DB répond directement aux appels d’offres, réservant ses filiales aux marchés extérieurs.
Par conséquent pour les 1000 cheminots de ces 2 lignes, l’avenir sera soit une société privée, soit une filiale de la SNCF.
Cette stratégie, n’est pas propre à TER PACA, non c’est la stratégie qu’a choisi la SNCF pour répondre à l’ensemble des appels d’offres. C’est donc le sort qui sera réservé aux agents d’exploitation des lignes R et D.
Par conséquent le destin des cheminots de PACA est bien un destin commun qui nécessite une réponse commune.

Après les succès des rassemblements de Lille en octobre et de Paris en décembre, SUD-Rail est à l’initiative d’un nouveau rassemblement à Marseille en juin.

Mas nous ne nous limiterons pas à de simples rassemblements, il est temps de construire une mobilisation unitaire de haut niveau sur la question, au risque de se retrouver tous dans 10 ans dans des sociétés différentes.

LS-avril-2021-1