Ouverture à la concurence : 3 échecs en 6 mois !

Juin 10, 2021 | Luttes Sociales

LS-6-21-1

• En décembre 2020, confronté à une candidature unique de la SNCF, sur les trains d’équilibre du territoire Nantes/
Lyon et Nantes/Bordeaux, l’État a préféré stopper son appel d’offre.


• En mai 2021, alors que l’État a la possibilité de faire des appels d’offres sur les trains de nuit, celui-ci préfère attribuer directement à la SNCF l’exploitation des Paris/Nice, afin de ne pas subir un nouvel échec humiliant.


• En juin 2021, sur les 2 lots ouverts à la concurrence à TER PACA. Sur le Lot Azur, le seul opérateur qui s’était positionné en dehors de la SNCF, jette l’éponge.