Non au PASS sanitaire à la SNCF, Grève des conducteurs en Aleemagne et autres infos

Août 31, 2021 | Luttes Sociales

LS-aout-2021-version-3.pub_

Non au pass sanitaire à la SNCF !

Encore une fois, les cheminots et l’ensemble des salariés sont confrontés à des choix qui peu-
vent mettre en péril leur activité professionnelle.

En effet, le gouvernement a décidé de rendre obligatoire la présentation d’un carnet de vaccina-
tion complet pour pouvoir prendre des trains « dit longue distance » ou d’un PCR ou ANTI-
GENIQUE de mois de 72H ou encore d’un certificat de rétablissement Covid de moins de 6

mois. Ce décret validé par les sages va mettre en opposition l’en-
semble des personnes devant se déplacer en train sur le territoire

français. Si SUD-Rail est favorable à la vaccination, le libre ar-
bitre doit être la règle. Or ce principe ne peut plus être appli-
qué avec cette loi répressive. Une catégorie de cheminots n’aura

plus cette liberté pour exercer leur métier au quotidien. A compter
du 30 aout 2021, les ASCT, les agents SUGE et tous les agents se

déplaçant pour venir au boulot à bord des TGV nationaux et Interci-
tés, devront présenter un pass sanitaire à jour.

Déjà que la crise a segmenté la société française depuis plus de
18 mois, Macron l’a fragilisé encore un peu plus avec cette loi.
Pour la SNCF, SUD-Rail demande depuis le début de la crise que nos cabinets médicaux
puissent participer à l’effort de dépistage et de vaccination pour permettre aux cheminots
de se protéger vis-à-vis de leur activité souvent au contact du public et des usagers.
SUD-Rail ne validera pas un dispositif global qui fait porter l’entière responsabilité des processus

à nos collègues qui n’ont ni les prérogatives, ni les formations nécessaires pour assurer le con-
trôle du pass sanitaire sur ces trains longue distance. Par contre sur les trains du quotidien, con-
tinuez d’aller au travail et cela dans n’importe quelle condition si vous avez un masque !!!!!

des conducteurs de train en Allemagne.

La crise a aussi fragilisé nos collègues d’outre Rhin. La DB se réfugiant derrière la crise pour
bloquer les salaires et mettre en place une baisse des pensions de complémentaires.
L’eldorado du pays de la négociation n’est plus ce qu’il était. Le syndicat des conducteurs de la
DB a décidé de se mettre en grève 2 WE d’affilés pour contraindre la direction de la DB à revenir
à la raison.

Le syndicat demande des augmentations de salaires de 1.4 % plus une prime covid de 600 eu-
ros en 2021 et une augmentation de 1.8% en 2022 au niveau de la branche ferroviaire. Les che-
minots allemands ont massivement suivi le mouvement et ont obtenu que la DB propose 1.5%

en 2022 et 1.7% en 2023. Les cheminots allemands ont obtenu depuis quelques années des
avancées significatives sur leur salaire. SUD-Rail fera les démarches dans les prochains
mois pour construire un mouvement unitaire pour enfin avancer sur les salaires à la SNCF

Ecoles de traction lignes D/R 2021/2022

En janvier 2021, en , la direction déclarait mettre en place des écoles
TA/TB en septembre et décembre 2021. Or, à peine deux mois plus tard,
nous apprenons à l’occasion du nouveau plan de transport NCV lié à la
pandémie actuelle que toutes les écoles sont figées pour 2021. Nous avons
immédiatement pris les devants pour avertir les CRML de l’UP Bercy que

les futures écoles 2021 étaient en stand-by à cause de la pandémie. SUD-
Rail a posé une question début juillet pour savoir si la direction restait

sur la même position pour ses écoles sur l’année 2021. La direction D et R
a répondu, en date du 15 juillet, qu’elle n’avait aucune information sur ce
sujet.
une annonce de recrutement de conducteurs de ligne TB initiale sur la
bourse à l’emploi a été publiée le 29 juillet 2021 pour les secteurs de Melun,

Corbeil et Paris. Il ne s’agit pas juste d’une petite annonce mais d’un recru-
tement conséquent, puisque 16 places sont à pourvoir en parcours internes

et externes.
SUD-Rail y voit un double mépris.

Mépris pour les organisations syndicales : la direction piétine allègre-
ment ce qu’elle nomme « le dialogue social ». Les espaces de discus-
sion et négociations ne servent à rien sinon à raconter n’importe quoi.

Mépris également pour les CRML de l’UP Bercy, qui se sentent trahis

par les 2 directions de ligne D/R et ET TGV Sud-Est et des accords lo-
caux négociés en 2019

Pour mesurer l’étendue du mépris de la direction envers les agents de l’UP
Bercy et plus généralement des OS, SUD-Rail rappelle qu’à l’occasion du
rattachement le 1er octobre 2019 des UP Bercy et Charolais à l’ET TGV Axe
Sud-Est, la direction assurait que rien ne changerait. Un cursus pro avait
été mis en place priorisant les écoles TA sur TB avant la mise en place
d’écoles TB initiales.
La direction est aujourd’hui face à ses mensonges : 3 écoles TB de 8
agents vont être mises en place sur 2021 sans une seule école TA sur TB.
D’un côté, la direction de ligne D/R nous dit que l’ET TGV Axe Sud-Est ne
peut pas envoyer de CRML, de l’autre, celle de l’ET TGV Axe Sud-Est dit
que la ligne D/R n’a pas prévenu dans les temps pour lancer des écoles TA
afin d’envoyer des CRML en TA sur TB.
En gros c’est toujours la faute des autres ! Mais les prétextes bidons de
chacun ne trompent personne. Ils témoignent surtout du mépris affiché par
la direction des textes et accords mis en place pour faire passer la pilule

des nombreuses réorganisations successives qui cassent les parcours exis-
tants.

SUD-Rail exige que les écoles TB soient organiser avec des moyens
internes et non externes comme envisagé pour celle de fin 2021.

C’est la raison pour laquelle SUD-Rail demande avec insistance le res-
pect des cursus pro tels qu’ils sont inscrits dans les textes. C’est éga-
lement avec une certaine consternation que nous vous demandons que des

échanges plus nourris aient lieu entre les deux directions en question. Cette
situation lamentable en dit long sur l’étendue des dysfonctionnements de

l’entreprise générés par son découpage en « business units » isolées cha-
cune entre elles.

La direction D et R et axe TGV SUD EST doivent respecter leurs engage-
ments pris en 2019, sous peine de voir la menace d’une grève des 2 ET

concernés dans les mois à venir. C’est la version du dialogue social à la
sauce FARANDOU et CONSORTS…….