Et si on parlait pognon ?

Oct 15, 2021 | CSE Gares & Connexions

2021-10-mutin-salaires_page-0001.jpg

3200 EUROS ?? VRAIMENT ?? Après les déclarations de Jean-Pierre
FARANDOU sur BFMTV annonçant un salaire moyen des cheminot.e.s à 3200 € , un petit recadrage
sur ce qui se fait à Gares & Connexions semblait nécessaire…

Lors du dernier exercice (24 juin 2021) les chiffres qui nous étaient donnés présentaient des salaires qui pouvaient
sembler conséquents… Mais…

1ère arnaque : parler en salaire brut… (nous
avons dans les tableaux ci-contre passé les
salaires en net), 2ème arnaque : faire des
grosses moyennes qui font illusion, mais quand
on regarde par catégorie de salarié… C’est autre
chose… 3ème arnaque : ne pas donner plus
de références que ça… quand on compare nos
salaires avec le salaire net moyen en France
(Source INSEE de 2019) et qu’on les classe,
c’est tout de suite plus parlant que les
documents fournis par la direction…
Et encore, il est loin du compte… à Gares & Connexions, le salaire moyen est à 3 660 € !!! Mais quand
on y regarde de plus près, il est bien sûr évident que la plupart d’entre nous en sont loin…
Explications…
Régulièrement, les informations concernant les salaires sont communiquées aux représentants du Personnel (Bloc
Rebsamen 3).

Et les EVS ? Ça compte…
Oui, mais les EVS et toutes les
primes sont pris en compte dans
les tableaux … On ne les a pas
oubliés… Cela représente plus ou
moins 200 € dans ce qu’on
touche…
Par ailleurs, ils sont souvent liés à
des « accords locaux » et sont
régulièrement remis en cause par
nos patrons…
SUD-Rail est intervenu
plusieurs fois pour défendre
des accords. Même s’ils ne sont
pas écrits, ils constituent un
«usage», qui ne peut pas être
supprimé au bon vouloir du
patron… Et les remettre en cause
n’est pas aussi facile que de dire
«on les supprime».


Et les FC ?
Ça compte aussi…
Les FC ont fait l’objet d’un rapport
récemment… Elles sont sur la
sellette… Et ne comptez pas sur
notre direction pour défendre nos
acquis !
Lors du dernier CSE, notre DRH
national, si il insiste bien sur le fait
qu’elles ne représentent que 404
€/agent, et que c’est moins que
ce qui se fait dans d’autres
entreprises, conclut quand
même en posant des
questions sur certains
ascendants… Et sur le fait que
c’est un avantage en nature qui
n’est pas fiscalisé (cotisations
sociales/impôts), et « qu’il
faudra que ce soit le cas un
jour ».

A LA TÊTE DE G&C…
Le salaire des dirigeants des
entreprises publiques est connu,
plafonné et publié chaque année.
Ce qui nous permet de savoir que
Mme DOLVECK, notre DG a un
salaire composé d’une part fixe à
230 000 €/an, et d’une part
variable à 115 000 €…Ce qui fait un
maximum de 345 000 € !
28750 €/mois ! Ça fait rêver !!
(et même sans la part variable, ça
ne laisse pas un salaire de misère :
19 166/mois !!!).
Tout ça sans compter les avantages
en nature ou les éventuels jetons

de présence aux CA… (Radio-
France…).

Celles et ceux qui émargent à
moins de 1500 € apprécieront…

MAIS ÇA N’EST PAS TOUT…
Figurez-vous que les 10 plus gros
salaires concernent uniquement des
Cadres Supérieurs (CS)…
La délégation SUD-Rail a appris lors
du CSE qu’il existait une autre
catégorie : « les cadres
dirigeants… » Et pour ceux-là… Pas
de chiffres donnés…
Une douzaine de « cadres dirigeants »
de G&C, ont un salaire mystère…
Dans le privé, leurs équivalents
émargent à 10 000 € en moyenne
(INSEE—2015). Sans trop se
tromper, on peut estimer qu’ils
sont mieux payer que les cadres
supérieurs…