“accompagnement” ARC

Nov 2, 2021 | ET Paris PSE

CR-DCI-ARC-1

Nous avons appris que la direction de la sécurité avait décidé que les ARC de
notre établissement iraient accompagner tous les ADC pour la
« campagne automnale ». Pour SUD-Rail, cette décision n’était pas acceptable
et nous avons donc posé une sur le sujet.
Il faut d’abord rappeler l’historique pour bien comprendre que ce choix fait par la
direction n’était pas anodin:
Lors de la mise en place des ARC, il avait été décidé sur PSE que ceux-ci ne feraient
pas « d’accompagnement » en cabine de conduite. Les ARC ont un rôle que
personne ne conteste à la DED-Prod, c’est en partie dû aux décisions qui ont été
prises lors de leur mise en place pour qu’il n’y ait pas de conflit entre les ARC et les
agents.
Si nous avions eu la même
organisation que dans d’autres
régions en France, certains ARC
n’auraient pas postulé et les
tensions seraient déjà palpables.
En effet, sur certains sites, les ARC sont
considérés comme des mini chefs ce qui
pour SUD-Rail est une aberration. Les
ARC ont une plus value seulement s’ils
ont un rôle d’appui pour les
conducteurs. Comme on dit, chacun
son rôle, le DPX doit rester le seul
hiérarchique du conducteur.
Il existe une forme de confiance entre
les ARC et les ADC et nous pensons que
le fait que les ARC soient présents en
cabine sans que l’ADC l’ait demandé est
une grave dérive qui peut nuire à cet
équilibre. Nous avons dénoncé cette
provocation de l’entreprise qui ne
respecte pas ses engagements passés
et qui risque de mettre en difficulté les
ARC et de provoquer une crispation des ADC.
Pour éviter des situations conflictuelles, nous avons demandé de rester
sur la situation actuelle qui est que les ARC sont présents en cabine à la
demande des agents.
Cette manière de fonctionner est une réussite, les ADC ont confiance dans les ARC
et cela a une vraie plus value pour les agents qui se posent des questions. Inclure
« des obligations » qui en plus ne sont pas règlementaires va créer obligatoirement
des tensions.

28/10/2021
Paris Sud-Est

DEDP D/R

Nous avons argumenté sur le fait que personne ne serait gagnant à part
certains cadres haut placés qui cherchent on ne sait quoi. Que se soient les
DPX, les ARC ou les ADC, personne ne trouve un intérêt dans cette
organisation. L’entreprise y aurait aussi perdu car une fois que le sentiment
de défiance est là, il est difficile de revenir en arrière.
Pour nous le volontariat des agents était
non discutable. Elle a d’abord dit comme
souvent qu’il ne s’agit pas
d’accompagnement mais de présence…
La direction a donc accepté notre
demande et les ARC feront de la
présence comme d’habitude sur site
et n’iront voir en cabine que les
agents qui le désirent. Nous pensons
qu’il s’agit de la meilleure solution, qui
permettra aussi aux agents qui en
ressentent le besoin d’avoir plus de temps
avec les ARC.
Enfin, la campagne automnale n’était sûrement qu’un prétexte à cette
volonté de présence des ARC en cabine. Pour SUD-Rail, la direction ferait
mieux de s’occuper de la végétation au bord des voies, du passage des
trains laveurs et du nombre de cheminots sur le terrain. De même, nous
nous posons quelques questions sur les Régio 2N dans ce contexte, la
direction a sorti « une note » d’information sur ce qu’il faut faire, merci
d’annoter vos BS quand vous rencontrez des difficultés dans cette situation
particulière.