Infos de la liaison Matériel

Nov 2, 2021 | LN Matériel

Tract_Mateeriel-5


Encore un beau projet de dumping social sur le dos des
cheminot-e-s. Comment reme􀆩re des trains CORAILS qui
existaient auparavant en rognant sur les condi􀆟ons de travail
des cheminot-e-s acceptant la mise à disposi􀆟on et l’applica􀆟on
de la CCN (plus de RH 077, plus d’accord 35H et des tous les
autres TP, CET et autres) sous couvert d’un message
écologique….
Concernant, la maintenance de ces matériels, cela semble assez
clair en a􀆩endant la suite.
Les rénova􀆟ons des 36 voitures corail seront effectuées au TI de
Rennes sur le site de la Janais avec 15 cheminot-e-s et des
intérimaires (environ 15 ETP). La boite compte faire un
rénova􀆟on LOW-COST filmage externe + Verif confort sur un
rythme d’une voiture/semaine
Elles seront entretenues sur le TM de MASSENA selon les plans
de maintenance SNCF. Sur la par􀆟e locomo􀆟ve, le parc sera
composé de BB 22200 au nombre de 9. La maintenance de
niveau 2 sera partagée entre PRG et PSE et la maintenance de
niveau 3 sur VSG.
On le voit la direc􀆟on du matériel et la SA Voyageurs nous
enfument avec ces circula􀆟ons sur ligne classique. Pour SUDRail,
la seule solu􀆟on est le développement de l’offre ferroviaire
Voyageurs et FRET avec des cheminot-e-s conservant leurs
acquis actuels et l’ensemble des accords d’entreprises
ou locaux. Les filiales SNCF « dogme de FARANDOU » pour
répondre aux offres doivent cesser. Les expériences sur les
autres réseaux ferroviaires britanniques ou allemands doivent
alerter la direc􀆟on et nos gouvernants sur ce􀆩e équa􀆟on. Le
transport ferroviaire doit être pris en charge comme il se doit et
bénéficier des inves􀆟ssements nécessaires tant au niveau de ses
infrastructures que de ses moyens humains et matériels. Ce
mode de transport répond à la probléma􀆟que de la maitrise de
notre impact CO 2 sur la planète. Le ferroviaire a prouvé depuis
des décennies qu’il était un mode déplacement écologique et
sûr. Alors arrêtez les discours, et reme􀆩ez des trains au service
des usagers.
SUD-Rail pense que la SNCF par􀆟cipe ac􀆟vement depuis des
décennies à la maitrise de l’empreinte carbone, mais que les
poli􀆟ques d’entreprise et gouvernementales ont cassé un bel
ou􀆟l « dit vert ».
Le transport FRET par fer n’a jamais été aussi bas depuis la
créa􀆟on de la SNCF même avec ce􀆩e ouverture en 2004 qui
était censée booster le trafic. A la place des milliers de camions
avec à la clé du dumping social associé se sont retrouvés sur les
routes quand ces marchandises auraient pu prendre le train.
Sur la par􀆟e TER et Intercités, la direc􀆟on SNCF et les OA
remplacent souvent les trains par des BUS pour une histoire
financière sans penser à notre empreinte carbone.
SUD-Rail pense que le progrès des modes de propulsion ou sur
les modes de transport VERT doit perme􀆩re à celles et ceux qui
assurent la maintenance d’évoluer en son sein par la
reconnaissance des compétences nouvelles acquises.
Sur la par􀆟e Intelligence Ar􀆟ficielle, SUD-Rail demande toujours
le main􀆟en de l’humain dans l’ensemble des diagnos􀆟cs que ce
soit avec les bancs de mesures ou sur l’exploita􀆟on en ligne.
SUD-Rail le rappelle l’IA doit aider et ne pas remplacer l’homme
dans son analyse et ses actes.
La volonté de la direc􀆟on du matériel est de supprimer l’examen qualif E matériel pour me􀆩re en place votre DACC à sa place. SUDRail
pense que l’accès à E doit être le fait des compétences reconnues et validées par des forma􀆟ons cer􀆟fiantes tout au long de la
carrière pour des agents voulant évoluer vers le management ou l’exper􀆟se technique ou étude.
Que nous apprend ce REX que peu de BU se sont lancés dans la version cer􀆟fiante et que certaines n’ont fait que du promo􀆟onnel.
Un taux de réussite de 87 % pour le promo􀆟onnel proche des anciennes versions. Des taux de réussite sur voyage (TGV) , TI et TER
inférieurs à la moyenne na􀆟onale. Et de 100% pour les 19 candidats au cer􀆟fiant.
Sur les mé􀆟ers, de fortes interroga􀆟ons se portent sur les dépanneurs et GOF. Pourquoi si peu de réussite ?
Un REX sur ces mé􀆟ers serait bienvenu. SUD-Rail pense que vous devez accentuer l’accompagnement et les temps de dégagement de
la produc􀆟on pour perme􀆩re aux candidat-e-s de travailler leur soutenance et leur mémoire. L’engagement du parrain nous parait
essen􀆟el sur les objec􀆟fs et sur le suivi du projet.
Sans ses éléments, les candidat-e-s validé-e-s par le COSTRA local peuvent avoir le sen􀆟ment d’être seul-e-s au monde.
Il faut revoir tout l’accompagnement des candidat-e-s ayant la volonté d’accéder à la qualif E. Pour SUD-Rail c’est très important de
favoriser la promo􀆟on interne qui assure pour toutes et tous, des possibilités d’évolu􀆟on de C vers D mais aussi de B sur C.
La direc􀆟on du matériel adapte l’offre à ses besoins en
me􀆩ant en avant la détec􀆟on hiérarchique. Pour SUD-Rail,
c’est bien insuffisant vu les enjeux.
Sur la par􀆟e parcours TREMPLIN CADRE, elle mutualise les
parcours commerciaux et matériel dans un souci
d’op􀆟misa􀆟on financière. SUD-Rail pense que ce but peut
être obtenu par des classes plus rempli qu’actuellement.
Aujourd’hui seuls 5 candidats matériel ont obtenu leur
diplôme de « responsable de performance industrielle »
Pour les futur-e-s candidat-e-s, ils et elles doivent accepter
des condi􀆟ons de mobilité à la détec􀆟on ce qui, pour SUDRail,
est un frein, plutôt qu’une mo􀆟va􀆟on. Sur les postes
cibles, vous pensez vraiment que beaucoup d’agents
soient intéressés par vos postes souvent en 3X8 ou en
produc􀆟on avec à la clé le gain d’une seule posi􀆟on de
rémunéra􀆟on. En plus elle désire que ces agents prennent
des postes sur d’autres TM que celui d’origine du
candidat. La ges􀆟on du Matériel par ac􀆟vité a déjà
démontré ses limites dans les parcours pro des qualif E et
F. Bon courage pour les futur-e-s candidat-e-s…
L’accès au collège cadre doit être ouvert à l’ensemble des
agents qualif E sans dis􀆟nc􀆟on de parcours.
Un Campus Matériel trop éloigné des bassins d’emplois de
la maintenance et d’une gare.
Des offres de forma􀆟ons centralisées sur ce campus alors
que les agents les demandent au plus près des lieux de
produc􀆟ons.
Une mission COFOS en TM ou TI pas en adéqua􀆟on avec la
charge de travail réelle qui est souvent mutualisée avec
d’autres missions.
Des Entre􀆟ens Professionnels ne reflétant pas les
véritables besoins des agents qui ne perme􀆩ent pas de
construire un véritable plan de forma􀆟on année +1.
Tous ces effets ont des conséquences sur le rempli des
sessions mais pas que.
Les formateurs des campus ne sont pas assez nombreux ce
qui induit des annula􀆟ons. Il faut revoir le parcours de ces
personnels pour rendre ce mé􀆟er a􀆩rac􀆟f sur le plan
salarial et déroulement de carrière. Il faut aussi an􀆟ciper
leur départ en retraite et prévoir leur remplacement Le
portefeuille de forma􀆟ons disponibles est dimensionné en
fonc􀆟on des besoins et on le voit sur les parcours
« nouveaux embauchés où ceux-ci sont souvent dévoyés
pour des histoires de produc􀆟ons. Il faut agir sur l’emploi
pour perme􀆩re aux TM et TI de lâcher leurs agents pour
suivre les forma􀆟ons en temps et en heure.
Sur les plates-formes COFOS, dès le début, SUD-Rail vous a
alertés sur les dangers du regroupement. Nous ne sommes
pas étonnés du résultat même pour transilien.
Si vous pensez qu’avec un énième plan d’ac􀆟ons cela va se
redresser, on peut se donner RDV dans 2 ans et le constat
sera le même.
Il faut agir sur les leviers de la proximité et de l’offre
adaptée au besoin des cheminot-e-s par la tenue d’EP de
qualité et une vision claire des enjeux pour les agents des TM et
TI.