projet-reponse-tract-CGT-1-1

La CGT en 2022 a décidé de lancer sa campagne électorale pour les prochaines élections
professionnelles qui auront lieu à la fin de l’année en utilisant les enfants de cheminots.
Pour SUD-Rail il n’y a qu’un terme pour qualifier cette méthode : MINABLE !
C’est du même ressort que le tract d’avril 2019 où la même CGT écrivait que SUD-Rail et l’UNSA
privaient les cheminots et leur famille d’arbre de Noël… alors que 7 mois plus tard, environ 9000
personnes passaient l’arbre de Noël au parc Astérix, grâce au CASI PSE.
Qu’il y ait des différents entre le CCGPF géré en majorité par la CGT et le CASI PSE est une chose, mais
jamais SUD-Rail n’en fera subir les conséquences aux cheminots et à leur famille. Les équipes du CASI
PSE fournissent au CCGPF les renforts à chaque fois que cela est possible.
Au sujet de cette colonie de fin d’année, dès le mois de septembre les équipes du CASI PSE ont alerté le
CCGPF pour son organisation et n’ont eu aucun retour de sa part. C’est de nouveau le CASI PSE qui a du
encore une fois contacter le CCGPF le 9 décembre pour savoir si une colonie avait lieu sur cette période.
En absence de réponse du CCGPF il a été décidé d’accorder des congés à l’ensemble du personnel pour
qu’il puisse profiter des fêtes en famille. En aucun cas, nous ne pouvons attendre le dernier moment
pour traiter les demandes d’absence et encore moins annuler une période accordée au personnel du
CASI PSE. Les cheminots sont les premiers à revendiquer que les congés de fin d’année soient traités le
plus tôt possible pour s’organiser et aucun cheminot n’admettrait qu’on lui annule un congé sans son
accord !
Donc ne faisons pas subir au personnel du CASI PSE ce que nous n’accepterions pas pour les

cheminots !

Paris, le 05 janvier 2022

Dans son tract la CGT écrit : « La CGT n’a jamais abandonné les cheminots et leurs ayants droits et ne le
fera jamais. »
Il est temps de retrouver la mémoire et surtout de rétablir quelques vérités :
• Lors de chaque relais organisé par le CASI PSE (c’est-à-dire les séjours de vacances autres que les
colonies proposées par le CCGPF), aucun élu CGT n’est présent pour aider et cela était déjà le cas
quand la CGT était majoritaire au sein du CER PSE. Le personnel était abandonné, seul à devoir
gérer.
• Nous avons également eu 2 arbres de Noël au Parc Astérix votés favorablement par SUD-Rail/UNSA,
la CGT ayant décidé de voter contre. Il faut bien comprendre que si nous avions suivi le vote de la
CGT en 2019/2020 et 2021, nous aurions eu de nouveau l’arbre de Noël au parc des expositions de
Villepinte. Aujourd’hui l’arbre de Noël au parc Astérix est plébiscité bien au-delà du périmètre du
CASI PSE. Par ailleurs, libre à chacun de voter ce qu’il souhaite, mais sous prétexte de leur
opposition, les élus de la CGT ont été jusqu’à boycotter l’organisation et la mise en place de ces
arbres de Noël, drôle de façon de respecter la démocratie et les cheminots!
Dans son tract, la CGT alerte sur le manque de transparence et les différentes consultations. SUD-Rail
continue de l’affirmer: le siège est accessible à l’ensemble des élus et les informations sont disponibles
et transmises sur simple demande. Mais là encore, sur l’ensemble de la France, la CGT est en majorité
dans 21 CASI sur 23 qu’elle gère dans l’opacité la plus totale. Faites ce que je dis pas ce que je fais!
Depuis trois ans, SUD-Rail est en responsabilité sur le CASI PSE et les cheminots ont pu découvrir de
nouvelles propositions malgré une situation sanitaire particulièrement compliquée, comme les offres de

l’été (billetteries à tarif préférentiel), des WE (Rome, Séville, Prague, Futuroscope…), des voyages long-
courriers (Laponie, La Réunion…), l’arbre de Noël à Astérix. En 2019, 265 enfants sont partis grâce aux

Relais proposés par le CASI PSE et 206 en 2020, malgré les nombreuses difficultés liées au Covid-19.
Nous avons fait le choix d’augmenter les salaires du personnel CASI PSE en 2019 et 2021, en dehors des
minimums légaux et décisions nationales, ce qui n’avait jamais été fait par la CGT lorsqu’elle était en
responsabilité sur PSE.
Perdre des élections arrive à chaque organisation syndicale et continuera d’arriver, c’est aussi cela la vie
syndicale, des victoires et des défaites. Il faut savoir en faire le deuil et se remettre en question plutôt que
de tirer en permanence sur les autres.
Mais surtout il est impératif que les activités sociales des cheminots soient préservées des stériles
polémiques syndicales.
Pour finir, utiliser les enfants des cheminots pour polémiquer nous choque profondément, enfin c’est
tout simplement minable.

Malgré tout SUD-Rail continuera à se battre pour l’unité syndicale

dans l’intérêt collectif

tant pour les cheminots que pour le personnel CASI PSE. A bon entendeur !