Nouvelle doctrine COVID : L’économie au lieu du Sanitaire !!

Jan 7, 2022 | Tracts et communiqués divers de la fédération Sud-RAIL

01.2022.SUD_.Rail_.Tract_.Doctrine.Economique.covid_.19

Alléger les règles sanitaires en pleine cinquième
vague est totalement irresponsable. Réduire
l’isolement de 10 à 7 jours voire 5 avec un test
négatif, faire travailler les cas contacts, garder les
classes ouvertes même en cas de contamination
massive, interdiction de boire et manger dans les
trains… Avec de telles mesures, l’épidémie a encore
de beaux jours devant elle ! L’objectif ici n’est pas
pédagogique mais économique : tout le monde au
boulot quoi qu’il en coûte. Pas question de freiner la
croissance et les profits records du CAC 40.

Pandémie ou pas, la bourse cartonne, le CAC 40 passe
les 7000 points. Alors les contaminations, les
hospitalisations ou même les morts ne pèsent pas lourd
dans cette balance cynique. Coté SNCF, c’est en droite
ligne de ces recommandations gouvernementales qui
ne protègent pas les agents mais juste la

production…Quotidiennement vos représentants SUD-
Rail doivent en passer par des DCi, des droits d’alertes

pour simplement faire appliquer des mesures de bon
sens pour protéger les salarié-e-s !

Une direction SNCF en dessous de tout !!
Des masques FFP2 pour les agents en contact avec le public … C’est non ! Des appareils de mesures du CO2 dans
les locaux…C’est non ! Installer des purificateurs d’air dans les espaces de vente … C’est non !
Sursoir aux opérations commerciales dans les trains … C’est non !
La fameuse « Task force » SNCF censée prendre des directives pour optimiser la prévention contre le COVID-19 n’est
qu’une farce, un alibi servant aux différentes directions d’activités et d’établissements SNCF, au chaud dans leur bureau
ou leur canapé en télétravail, pour ne prendre aucune initiative … Il ne manquerait plus que la protection des
cheminot-e-s coute de l’argent ou force à réorganiser le travail !
A ce sujet, la Fédération SUD-Rail rappelle que chaque salarié-e est en droit de se voir libérer de son poste tout en
étant rémunérer pour pouvoir effectuer son rappel de vaccin, les différentes directions auraient tendance à l’oublier !
Stigmatiser les Non-Vacciné-e-s…
L’arbre pour cacher la forêt !!

Comme souvent dans la stratégie gouvernementale, pour que les citoyen-ne-
s se détournent des vraies questions, comme aujourd’hui celle de la levée des

brevets au niveau mondial pour permettre l’accès à tous au vaccin ou encore
les moyens pour l’hôpital (pour rappel le mandat de Macron, c’est la fermeture
de 17 600 lits à l’hôpital). On va désigner un bouc émissaire, un
responsable à livrer à la vindicte populaire. Celui à « emmerder » comme
dirait le président Macron. Hier, c’était le cheminot en qui empêchait le
citoyen de partir en vacances, aujourd’hui c’est le non vacciné qui engorge les
hôpitaux et véhicule le virus, tour cela n’est que de l’opportunisme de
communication. Pour la Fédération SUD-Rail, c’est bien de mesures de
fond, notamment sur le système de santé, dont la population a besoin
aujourd’hui pour enfin contrer la pandémie sans être dans un simple
scenario de gestion des conséquences sur l’économie !

SUD-Rail refuse la contrainte et l’atteinte aux libertés !!
SUD-Rail s’oppose à toutes les mesures liberticides, en ce sens, comme pour le Pass Sanitaire, nous appellerons
les cheminots à ne pas contrôler les Pass vaccinaux, nous ne sommes pas des auxiliaires de police.

Quant à la contrainte de la vaccination que souhaite imposer l’Etat via la direction SNCF à certains de ses salarié-
e-s, nous refusons toute mesure qui viserait à sanctionner, disciplinairement ou pécuniairement les cheminot-e-s

qui ne disposeraient d’un Pass Vaccinal. Les travailleur-se-s du rail ne seront pas les victimes de la politique
inconséquente et stigmatisante du président Macron et seront toujours en 1ère ligne pour défendre pour
les droits et le libre arbitre des salarié-e-s ! !