Rixe dans les gares et alentours

Jan 25, 2022 | CSE Transilien Lignes D&R

Tract-CSSCT-24-janvier-2022

PISTE GOUSSAINVILLE

Depuis la création du tiroir de Goussainville, nous avons des problèmes avec la piste pour effectuer les
retournements dans de bonnes conditions (électrisation, végétation, …). En 2014, la direction nous avait
présenté le projet budgétisé pour clôturer le long de la voie 2L et réaliser un enrobage sur
l’ensemble de la piste.
Nous voilà 8 ans plus tard, la clôture a bien été réalisée mais l’argent pour faire l’enrobage a disparu.
Depuis, toujours les mêmes galères avec la végétation et une première pose d’un tapis anti-végétation qui
laissait à désirer. De nouveaux travaux ont été réalisés, toujours pas d’enrobage mais pose d’un
nouveau tapis anti-végétation qui était prometteur mais comme à chaque fois la réalisation est
catastrophique.
Ce nouveau revêtement plus lisse que l’ancien est très glissant par temps humide et pire encore par temps
de pluie l’eau stagne à cause d’une pose en cuvette. On se demande bien qui gère et contrôle les travaux
dans cette entreprise pour voir de telles aberrations. SUD-Rail est intervenu auprès de la direction
régionale pour que des solutions rapides soient trouvées sous peine de droit d’alerte et de saisie
de l’inspection du travail. Une visite commune avec l’INFRA, la direction des lignes D&R et les membres
doit être organisée pour définir nos besoins et voir les possibilités.
En attendant, faites attention et annotez vos BS !

COVID / Point sanitaire au 20 janvier

Agents testés positifs: 105 agents
Agents cas contacts : 17 agents
Agents à risque: 14 agents

Toujours pas de masques FFP2 pour ceux qui le désirent.
Toujours pas de détecteurs de CO2.
Toujours pas de purificateurs d’air.
Par contre maintien des LAF etc…

ESCALIER POSTE V

La délégation SUD-Rail a alerté la direction sur la dangerosité du nouvel escalier dès la mise en place. Début janvier, dans un de nos tract
nous vous avions informés d’une visite sur place avec la direction où l’ensemble des participants avait reconnu la dangerosité de cet
escalier. Une réunion entre la direction et le prestataire s’est tenue dans la foulée et il a été acté une modification de l’escalier.
Aujourd’hui, la direction nous informe être en attente du délai d’intervention de la part du prestaire. Seul SUD-Rail a argumenté pour
obtenir une intervention rapide vu le risque d’accident lors de la descente de cet escalier.
FOYER CORBEIL

Les mois passent et se ressemblent… malgré nos interventions et une SUD-Rail rien ne change au foyer de Corbeil. ORFEA continue de
faire des économies sur la prestation qui est due aux agents en RHR, absence de chauffage dans les chambres, prestation petits-déjeuners
non conforme, … Le Président de la va prendre le sujet et prendre contact avec ORFEA. SUD-Rail prendra ses responsabilités si
rien ne bouge rapidement!

RETOURNEMENTS

Le nombre de BS annotés suite aux non accompagnements lors des retournements sont légion, nous avions déjà posé une sur le sujet du
jour de l’an sur Corbeil où notamment l’agent de la Prod s’est retrouvée seule toute la nuit. La direction nous annonce qu’elle fait des comités
de pilotage tous les 15 jours, va faire des contrôles et fait remonter les problématiques au jour le jour. Un nouveau chef d’équipe a aussi été
mis en place par le prestataire. Nous avons aussi demandé de faire un point sur Paris et qu’il y ait des renforts en sureté lors de la nuit
de la fête de la musique.

GARAGE FRANC PGV

Suite aux retours des collègues, nous avons fait remonter à la direction l’absence ou un problème de visibilité sur les garages franc du
site de PGV. Une intervention a été demandée, en attendant annotez vos BS et faites preuve de prudence.

RIXES DANS LES GARES ET ALENTOURS

Plusieurs rixes entre bandes se sont produites récemment dans les gares ou les trains de nos lignes. Les 2 derniers incidents en date sont un
tir d’arme proche de la place Henry Frenay à la gare de Lyon ainsi que le décès tragique d’un adolescent en gare de Melun.
La direction se cache derrière des problèmes qui dépassent la SNCF et qui dépendent des forces de l’ordre.
Nous avons rappelé que la direction a quand même son rôle à jouer pour protéger les usagers mais surtout ses agents vis-à-vis de
la loi.
A force de supprimer des agents dans les gares et les trains, on se retrouve 20 ans en arrière et les problèmes sociétaux vont être de plus en
plus visibles dans nos gares et nos trains.
Dernier point sur lequel nous avons appuyé, c’est d’informer tous les agents sur le terrain de la situation en direct. Il est bien que la préfecture
et la SUGE aient un dispositif particulier pour le risque de représailles entre bande suite à un incident, mais c’est mieux de prévenir aussi les
autres agents qui sont présents dans les gares et sur les quais.


PONT des grèves à MONTEREAU

Des collègues ADC, les réseaux sociaux et articles de presse nous ont alertés sur la fermeture du « Pont
des Grèves » à Montereau. Nous avons donc alerté la direction des lignes D&R par courrier car nous
n’avions eu aucune information dans les instances à ce sujet.
La direction des lignes D&R n’était au courant de rien avant de recevoir notre courrier, nous voyons
encore une fois les limites du découpage de l’entreprise. En effet, SNCF Réseau était bien informée par le
suivi des inspections et la communauté de commune de Montereau a alerté sur l’état de ce pont.
SNCF Réseau déclenche une inspection détaillée sur l’état du pont tous les six ans… les deux
dernières ont eu lieu en 2015 et 2021.
En 2015, le rapport avait conclu que le pont devait être interdit aux véhicules de plus de 3,5T avec la
signalétique nécessaire et que la voirie devait être refaite. Le pont n’appartenant pas à la SNCF c’est à la
communauté de commune de financer les travaux. Depuis il n’y a eu aucuns travaux de grande ampleur
effectués sur la voirie mais seulement des petits rafistolages de fortune, une signalétique et une barrière
pour interdire les circulations aux véhicules de plus de 3,5T. Une nouvelle inspection a été réalisée dans la
nuit du 22/11/21 au 23/11/21 par un bureau d’étude et la SNCF.
Sans rentrer dans le détail du rapport très technique édité ce jour, il est préconisé dans celui-ci la fermeture de l’axe routier suite au non
respect du tonnage par les usagers. La réouverture est conditionnée à une note de calcul garantissant la compatibilité de l’ouvrage
avec les véhicules d’un tonnage inférieur à 3,5 Tonnes.
SNCF Réseau affirme dans son rapport qu’avec la fermeture de la route, il n’y a pas de risque d’évolution brutale de l’état des avaries et
par conséquent aucun risque pour les circulations ferroviaires ou piétonnes sous l’ouvrage.
Les morceaux de béton que nous avons pu apercevoir le long de la piste sont le résultat de la purge (retrait des morceaux instables sous
l’ouvrage) effectuée par l’INFRA ce qui est la procédure normale. SNCF Réseau surveille ce pont par différentes inspections mais n’est ni
propriétaire ni en responsabilité, c’est à la communauté de commune de gérer. Le fait de mettre sous les projecteurs le sujet aura permis
d’avancer les réunions entre la SNCF et la communauté de commune pour établir une convention d’entretien.
Une réunion a eu lieu en présence de l’INFRA pour nous éclaircir sur les détails plus techniques du rapport et vérifier qu’aucun danger ne
subsiste. Nous avons quand même demandé de nouvelles vérifications, une tournée de l’infra va être faite pour vérifier le pont depuis le
sol et une visite plus poussée va être faite suite à l’arrêt des circulations routières sous 15 jours.