1000 cheminots mobilisés à Saint-Ouen contre les réorganisations et les mensonges !

Fév 17, 2022 | LN Commercial

liaisonC-16022022-rv

SNCF, Transilien, IdF Mobilités et les majorités ré-
gionales successives façonnent les chemins de fer afin

de faciliter les privatisations qu’ils programment.
 Des pans entiers du commercial voyageur ont
été externalisés :
 moins d’emplois de cheminot.es,
 des amplitudes horaires réduites,
 des gares fermées en soirée et les week-ends,
des baisses de rémunération,
 sans jamais améliorer les conditions de travail
mais en multipliant les applications pro non
fonctionnelles sur les téléphones.

Le commercial voyageur, seul métier mixte des che-
mins de fer, n’est pas un métier dans lequel il ferait

bon travailler : au contraire, pour le patron, c’est un
métier à fuir, sauf à n’avoir aucune ambition ou même
aucune considération pour soi.
C’est d’ailleurs dans ce sens que Transilien promet

régulièrement un parcours professionnel qui nous mè-
nerait vers un métier pour eux plus noble tel que celui

de conducteur de train. Ces considérations indé-
centes transpirent dans chacune des décisions prises

par Transilien.
SUD-Rail lutte contre la fermeture des gares et des
guichets !
Pour le maintien de l’humanisation !

En 20 ans, ce sont 40 000 emplois qui ont été détruits à la SNCF et 3000 km de lignes de chemins de fer qui ont été
fermées. Notre région d’Ile de France, forte d’une mégalopole de 12 millions d’habitants se doit au XXIème siècle de
choisir l’humain par l’emploi de cheminotes et cheminots dans les gares, du premier au dernier train, pour garantir
la sûreté et la sécurité à toutes les usagères et tous les usagers !
SUD-Rail revendique pour les agents SNCF du commercial voyageur :
 Un salaire adapté à l’Ile de France, permettant de se loger correctement, de vivre et non survivre !
 La garantie pour toutes et tous d’une carrière professionnelle au pays, d’un emploi durable qui ne sera pas
sous le coup des réorganisations permanentes. Dans toute l’Ile de France, les emplois doivent être maintenus.

 De travailler dans de bonnes conditions, avec une de qualité, rémunérés comme tra-
vailleuses et travailleurs, de réintroduire partout la réserve. L’usage de travailleuses et travailleurs précaires que

sont les intérimaires doit être proscrit !
Ile de France Mobilités doit renoncer aux appels d’offre et aux privatisations. Les grandes gares parisiennes gérées
par SNCF Gares et Connexion ont besoin urgemment de bulles d’info pour les usagers. Transilien doit renoncer à
passer de réorganisations en désorganisations : que les 338 suppressions de postes et les fermetures de 133 guichets
et gares soient annulées !

7 jours sur 7, du premier au dernier train les agents SNCF du commercial voyageur doivent assurer l’ou-
verture des gares, la sûreté et la sécurité des usagers pour accéder aux trains !

Gardons nos postes, nos emplois et nos guichets dans toutes les gares!