Prime carburant de 100€… Et le reste ?

Mar 28, 2022 | Tracts et communiqués divers de la fédération Sud-RAIL

03.2022.SUD_.Rail_.Tract_.prime_.Carburant.Et_.Le_.Reste_

Alors que la fédération SUD-Rail a interpellé la direction SNCF sur l’envolée des prix à la consommation et
de l’énergie en demandant l’ouverture immédiate de négociations salariales pour 2022, la direction SNCF
répond par l’annonce du versement d’une prime carburant de 100€ aux agents opérationnels et en horaires
décalés. Cette prime serait payable en une fois sur la paie de juin. Pour le reste, l’entreprise ne prévoit
toujours pas de négociations salariales avant la fin de l’année 2022. Si le contexte inflationniste justifie des
mesures exceptionnelles, cela ne peut pas être la seule réponse de la direction SNCF. Déjà parce que
l’augmentation du carburant n’est que le symbole d’une inflation qui dérape et qui entraine des dizaines de
milliers de cheminot-e-s vers la paupérisation, ensuite parce que la seule réponse viable, c’est bien une
augmentation massive des salaires dans l’entreprise !

Le carburant dépasse les 2€, l’énergie augmente de plus de 40%, la banque
centrale européenne annonce, après 2021, une année 2022 avec une
inflation supérieure à 5% et l’Insee prévoit, elle, une inflation mensuelle
supérieure à 3 % jusqu’en juin 2022. Les matières premières flambent, les
produits de 1ère nécessité augmentent les uns après les autres …
De son côté, l’Etat Français annonce le dégel du point d’indice des
fonctionnaires (revalorisation de la grille), de nombreuses entreprises
anticipent les NAO et l’Etat allemand annonce même une augmentation du
salaire minimum de 22% … Mais côté SNCF, malgré huit ans sans aucune augmentation générale, on
continue à faire la sourde oreille ! Maintenant, ça suffit !
;

Alors que les grandes entreprises du transport routier de voyageurs,
même en étant déficitaires, augmentent les salaires, que le transport
routier signe des NAO à + 5% avec des droits supplémentaires sur
la prévoyance, côté SNCF, malgré un bénéfice annoncé de près d’1
milliard d’euros en 2021 avec des chiffres d’affaires en hausse dans toutes les activités, il n’y aura RIEN !