Ralentissement pour l’accès à la grande vitesse !!

Avr 4, 2022 | LN ADC

Tract-LNADC-Acces-GV-et-Bugs-Sirius-Avril-22-VF

SUD-Rail revendique depuis toujours un accès pour tous à la Grande
Vitesse. Cette évolution de carrière n’a rien d’une récompense.
SUD-Rail déplore l’absence des représentants de FRET lors de ces tables rondes (dont les ADC ne
suivent plus le modèle de compétence issue de la TT035…) .
Mais pour la Direction de la Traction « cela n’empêcherait pas les ADC du Fret d’accéder à la Grande
Vitesse »… Des promesses…
SUD-Rail doute que ce discours tienne longtemps, l’accès des ADC du FRET à la Grande Vitesse
n’a pas l’air d’être une priorité d’entreprise.

SUD-Rail a bien mis en garde la direction sur ce sujet :
nous serons intransigeants sur l’avenir des ADC du FRET !
La grande vitesse pour tous devient de plus en plus utopique…
Chiffres à l’appui, jugez la catastrophe annoncée.
Pour SUD-Rail les effets pervers des réformes des
s’illustrent: des carrières plus longues ce sont des ADC qui ne
libèrent plus leur place afin de permettre aux autres de
bénéficier de la même opportunité que leurs ainés.
La direction ne communique pas sur les mises en stage GV par
axe ni même par site, SUD-Rail revendique une répartition
équitable de la charge de travail.
Pour SUD-Rail, le parcours pro, et donc l’accès à la Grande Vitesse, sont surtout
liés à la répartition de la charge de travail entre les UP. C’est donc la
rémunération des ADC qui est directement en jeu. Une rémunération qui ne serait
plus indexée principalement sur les kilomètres parcourus permettrait de répartir

plus équitablement une charge GV sur toutes le UP d’axes.

SUD-Rail est également intervenu sur l’hérésie des Pré Requis d’accès à la formation GV. Ce qui ne se
pratiquait pas précédemment est devenu la règle : vérifier que l’ADC a les connaissances suffisantes
pour entrer en formation (TT00877)…
Cette organisation souligne l’inefficacité du maintien de compétences actuels qui ne permet visiblement
pas à un ADC de maintenir l’ensemble de ses connaissances métier à un niveau suffisamment élevé pour
évoluer sereinement dans son métier.
Pour SUD-Rail, les seuls prérequis qui vaillent sont la réussite à l’examen de
Conducteur et la certification établis par les CTT tout au long de l’année.
Enfin les critères de déroulement doivent se faire en fonction d’un listing d’ancienneté. Cette dernière
condition, qui semble pourtant la plus simple à appliquer est finalement devenue conflictuelle. On voit
fleurir ici et là des dossiers avec des demandes de lettres de motivation… Celles-ci peuvent-elles
remettre en cause le déroulement de carrière d’un ADC qui serait jugé “peu motivé” par la direction ?
Ces pratiques sont nauséabondes, les DET des établissements d’Axe rêvent de pouvoir choisir leurs
ADC.
Pour SUD-Rail, le parcours professionnel est un dû et l’accès à la

grande vitesse doit être possible pour tous.

Bugs SIRIUS, on va nous faire préférer le papier !!
Il y a dorénavant deux dates à retenir : 23 février 1455 et 9 mars 2022.
La première correspond à l’impression du premier livre par GUTEMBERG, imprimé
mécaniquement dont on conserve encore plusieurs exemplaires 600 ans plus tard.
La seconde, est le jour du crash de Sirius l’outil 100% digital du portail ADC.
Plusieurs centaines (milliers ?) d’ADC ont ce jour là perdu tout ou partie des informations
relatives à la réalisation de leur journée de service contenues dans SIRIUS : fiche trains,
informations DEFIT et Livrets de Lignes (LiLi).
Depuis les bugs s’enchainent inexorablement…
Les différentes remontées que nous avons eu le 9 mars, montrent une
impréparation généralisée variant selon les sites. Parfois, les GM, qui
restent en UP, n’étaient ni informés ni préparés au plantage et des
répercussions directes à la PS des ADC.
Car si la pochette contient bien le détail de la JS, elle ne contient
pas les LiLi…
En outre, sur plusieurs sites, l’encadrement, lorsqu’il était présent à la
PS des ADC, n’était pas plus préparé à un tel cirque et a limité les
consignes à l’impression de la seule pochette, oubliant les Livrets de
Ligne…
Ignorance ? Volonté de minimiser les coûts ? Pression pour réaliser absolument le H00 ?
Dans tous les cas ce n’est ni sérieux, ni réglementaire, et absolument hors des clous
niveau sécurité.
Pour SUD-Rail c’est clair : sans une documentation complète (FT +
DEFIT + LiLi) et sans possibilité de prendre connaissance des Avis
Sécurité: il ne peut pas y avoir de trains qui roulent.
Aucune pression ne sera tolérée. Dans le cas contraire, exercez votre droit de retrait. Il est
inconcevable de transiger avec la sécurité.
SUD-Rail revendique la fin de la dématérialisation à outrance.
Pragmatiques, même si l’allègement du sac de l’ADC est définitivement oublié (batterie
supplémentaire, chargeurs multiples pour l’IPad et téléphone Pro, documents TT065, étiquettes
de projet d’action,…), SUD-Rail exige cependant la remise en place de procédures qui ont fait
leurs preuves et sur lesquelles les ADC savent se raccrocher en cas de situation perturbée, tel
que le Cadre Avis Urgent.
SUD-Rail exige la mise en place rapide d’une étude de solutions afin de sécuriser les
documents sur la tablette même en cas de crash réseau.
SUD-Rail n’est pas contre le progrès technologique et ne demande pas le retour au 100%
papier, mais il est indispensable d’instaurer une procédure de secours fiabilisée.
Pour SUD-Rail, la Sécurité Ferroviaire doit demeurer LA priorité

au sein des Activités et de la SNCF !