Les grèves locales, c’est très bien, un mouvement intersyndical national à la circulation ferroviaire, c’est encore mieux !

11 Mai 2022

Appuyez sur “voir en plein écran” pour lire le tract. Ensuite vous pouvez le télécharger (bouton dans la barre du bas). Pour sortir du tract appuyez sur le bouton en bas à droite .

pourquoi-un-mouvement-national-nous-fera-gagner-1

Ces derniers mois, les mouvements locaux se sont multipliés dans les EIC. Bien souvent les agents se sont
organisés et se sont mis spontanément en grève, d’eux-mêmes, parfois en utilisant les préavis “longue durée”

posés par SUD-Rail sur le périmètre de la SA Réseau.

Les revendication sont partout les mêmes : revalorisation des salaires, amélioration des conditions de travail, fin

du sous effectif organisé.

Devant ce constat, SUD-Rail a pris ses responsabilités et proposé aux autres OS représentatives de construire un
mouvement national et unitaire. C’est une occasion historique de faire aboutir nos revendications, et c’est aussi
une première : jamais, depuis la création des EIC, un tel mouvement, national et intersyndical n’a été organisé.
Aujourd’hui, dans toute la France, nous sommes toujours plus nombreux, AC, aiguilleurs,
régulateurs, à relever la tête et prendre conscience de notre pouvoir de blocage!!

Pourquoi seul un mouvement national fera
avancer nos revendications ?
Rémunération : Au niveau local, les DET ont la main sur un
budget prime local et l’augmentation de 20% de la prime de
travail. Cela correspond pour la plupart des agents à quelques
dizaines d’euros par mois, soit à peine la compensation de
l’inflation. C’est au national que nous obtiendrons de réelles
augmentations salariales pérennes !
Embauches : Les DET peuvent toujours promettre des
embauches massives…. Mais c’est au national que sont
dimensionnés les CFCF qui formeront les nouveaux agents ! C’est
le national qui fixe à chaque DET des objectifs de productivité !
Amélioration des conditions de travail : Si les DET peuvent
promettre quelques créations de postes à pénibilité réduite, c’est
au national que peut se décider un plan de création de postes de
fin de carrière, l’interdiction pour les UO de mettre en place des
4 lignes pathogènes et désocialisants !
Rétribution des remises de service : Obtenir la juste
rétribution des remises de service, sous forme de quatre journées
de repos supplémentaire par an (éventuellement monétisables)
est impossible au niveau local, ce n’est pas à la main des DET.
Et qu’en est-il des EIC où les forces militantes sont plus réduites ??

On leur dit tant pis pour vous ??

25 mai 2022:

Journée noire de la circulation ferroviaire
Objectifs 100% de D2I dans les 19 EIC !!!

La direction nationale –fébrile- appelle en panique
les fédérations dépositaires de la et fait des
premières propositions pour répondre à nos

revendications !

Pour l’instant ce n’est pas à la hauteur, mais c’est
bien l’AVALANCHE de D2I en provenance de
certains EIC, et la probabilité grandissante de devoir
s’expliquer sur un week-end de l’ascension sans
aiguilleurs pour tirer les trains qui pousse la
direction de la SA Réseau à vouloir négocier.
Continuons à déposer MASSIVEMENT nos
D2I et à convaincre un maximum de
collègues d’en faire autant !!
C’est tous ensemble que nous obtiendrons la
satisfaction de nos légitimes
revendications !!