SUD-Rail est né au lendemain de la de décembre 1995 de syndicalistes qui tiraient un bilan négatif des confédérations syndicales incapables ou refusant d’organiser une action interprofessionnelle en défense des acquis sociaux et des .

SUD Rail a été contesté dès le départ par la SNCF et malheureusement par d’autres syndicalistes. Ainsi SUD-Rail a dû supporter 130 procès avant de pouvoir se présenter aux élections professionnelles. Depuis de plus en plus de cheminot-es ont fait le choix de renouveler le syndicalisme. SUD-Rail est ainsi passé de 3,5% des voix en 1996 à 17,3% en 2018 faisant de SUD Rail la 3ème organisation syndicale à la SNCF.

Renforcer SUD-Rail par l’adhésion, le militantisme, le vote lors d’élections professionnelles, c’est donner un message fort et sans ambiguïté à la direction, au ministère, au patronat.

Les comptes annuels :