Accident Ferroviaire : Une direction dans les cordes !!!

La réunion avec la direction nationale aura duré plus de 6 heures ce vendredi 25 octobre et confirmé que nous avons des dirigeant-es totalement déconnecté-es de la réalité du terrain malgré nos alertes depuis plusieurs mois et années. Quand on parle de sujets tel que la sécurité ferroviaire, ce n’est pas du tout rassurant pour les cheminot-e-s et les usagers d’être confronté à une direction qui ne maitrise plus rien.

Des mesurettes lunaires et ne répondant pas au danger !

Concernant le manque de fiabilité criant du matériel : des audits avec des échéances pour juin 2020 au minimum, proposés par une direction Matériel aux abois.

Concernant le renforcement des dispositifs de protection des systèmes d’alerte et des mesures applicables par le conducteur : une refonte des gestes métiers exigée par un responsable sécurité qui ne connait pas grand-chose au ferroviaire (il vient de l’aérien) et le renforcement du téléphone portable alors que de nombreuses zones sont non couvertes.

Concernant l’exploitation des trains en EAS : la réalisation d’un audit des risques avec un cabinet indépendant que la direction SNCF a choisi.

Concernant la suppression des départs de train : la mise en place d’une hotline pour les conducteurs et les CTT ainsi que le maintien de quelques agents d’escale pour regarder passer les trains.

Concernant l’humanisation dans les gares et trains : 200 embauches réalisées d’ici la fin de l’année mais aucune pour le métier de contrôleur.

Lundi, l’enfumage devra avoir disparu !

Lundi, la direction SNCF organise une nouvelle réunion pour « remettre tout à plat » concernant la réorganisation nationale sur les départs des trains. La fédération SUD-Rail sera également reçue, en début de semaine, dans le cadre d’une DCI portant sur les sanctions abusives et financières de ces derniers jours, l’abandon du système d’exploitation EAS insécuritaire et déshumanisant ainsi que la suppression des départs de trains.

Quel mépris vous aurez eu pour les cheminots !

Voici la une de l’ensemble des journaux régionaux qu’a imposé Guillaume Pépy ce vendredi matin. Jusqu’à la fin de son règne, il aura continué à insulter et humilier les cheminotes et cheminots.

Il y a une crise à la SNCF et Pépy a bien soufflé sur les braises avant de partir. La fédération SUD-Rail exige que le futur président reçoive en urgence les organisations syndicales.