On a commencé ensemble, on gagnera ensemble !

C’est une semaine décisive qui a commencé pour la poursuite de notre mobilisation. Ce mardi, nous serons une nouvelle fois dans la rue avec les centaines de milliers de salarié-e-s de tous les secteurs professionnels et dès le 12 décembre on remet ça ! Soyons encore plus nombreuses et nombreux en grève reconductible et dans la rue pour faire céder le gouvernement aux abois.

La seule annonce de lundi : Delevoye est un privilégié !

La première fusée du plan de communication du gouvernement devait être les préconisations du Haut-Commissaire. Et bien c’est raté encore une fois ! Alors que Delevoye devait continuer à vendre son projet de loi, sa collusion avec le secteur des assurances, principal bénéficiaire en cas de mise en place de retraites par points, finit de décrédibiliser ce gouvernement.
Le gouvernement de Macron est inaudible, hors sol et méprisant. Qu’il abandonne ce bras de fer concernant cette réforme de retraite par points.

Une mobilisation qui se durcit dans d’autres secteurs.

SNCF, Education, Transports urbains, raffineries, dockers… de nombreuses entreprises et administrations sont entrées en grève reconductible en ce début de semaine. Le mouvement se durcit à l’image des nombreux blocages de dépôts de bus réalisés ce matin ! Si le gouvernement veut débloquer le pays, il n’a pas le choix, il doit répondre aux revendications des grévistes portées dans les Assemblées Générales.

La direction SNCF n’arrive pas à compter les taux de grévistes.

Voici le message envoyé par une direction régionale aux organisations syndicales : « Du fait de la mise en place d’un nouvel outil de remontée des statistiques de grève et du fait de l’absence de nombreux personnels chargés de cette mission, il n’a pas été possible d’établir des statistiques fiables. Nous travaillons activement à la mise en robustesse du process et vous communiquerons de nouveaux les statistiques dès que nous serons certains de leur niveau de fiabilité ». Au moins, la tactique de la désinformation des taux de grévistes est déjà réglée !

La rue, nos chantiers, les Assemblées Générales, les actions et la grève …nous ne lâchons rien !

On se prépare pour l’enfumage de mercredi.
Le gouvernement ne pensait pas que la journée du 5 décembre serait aussi puissante et tablait sur un essoufflement pour ce début de semaine. C’est le contraire ! Changement de tactique : on fait monter la pression sur les annonces de mercredi pour faire croire que les salarié-es vont enfin mieux comprendre cette réforme rejetée. Ils persistent à nous prendre pour des idiots. Les salarié-es, les chomeurs,/ses, la jeunesse ont l’occasion de frapper un grand coup quand la bande à Macron pense qu’on va baisser les bras. Le message est clair : la régression sociale on n’en veut plus !

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR