Collectif des Travailleurs Sans-Papiers de Vitry :

Oct 25, 2021 | Organisations partenaires

211023-Communique-RSI-n°3-3

Communiqué de presse n°3,
samedi 22 octobre 2021
Collectif des Travailleurs de Vitry
Titre : Les grévistes Sans-papiers de RSI qui ont
été arrêtées sont convoquées en commissariat
lundi et mardi. Accompagnons-les
Ce vendredi 22 octobre, dans l’après-midi, l’agence RSI a été occupée par une
cinquantaine de salariés et ex-salariés RSI. Quelques heures plus tard, alors qu’il y
avait plus de 130 personnes mobilisées, au dedans et en dehors de l’agence, la police
procédait à notre évacuation. Cela s’est passé de façon très brutale avec des gazages à
bout portant. Plusieurs personnes ont été blessés et transportées à l’hôpital. Elles en
sont sorties vers 2h00 du matin. La police a aussi procédé à trois arrestations. Les
personnes ont été relâchées vers minuit avec chacune une convocation pour
interrogatoire lundi et mardi.
La violence vient de la police. Mais c’est elle qui nous accuse ensuite de violence :
“violence sur PDAP” (personne dépositaire de l’autorité publique) disent les
convocations.
Cette violence d’État est au service de ceux qui surexploitent la main-d’oeuvre Sanspapiers
: Bouygues, Veolia, Vinci. Ces grands groupes sous-traitent le gros oeuvre à
des entreprises de moindre importance comme ECM, BJF, LIZSOL, COBAT,
DUQUE BENTO. Et des entreprises d’intérim, comme RSI, alimentent en maind’oeuvre
précaire et sans titre ces sociétés.
La cascade de sous-traitance brouille les pistes. Mais pour que tout reste caché, il ne
faut pas que les travailleurs Sans-papiers paraissent dans la lumière. C’est ce que nous
avons fait ce 22 octobre. La police, avec ses gaz, voudrait nous renvoyer dans
l’obscurité. Elle va avoir du mal.
Nous appelons les personnes solidaires de notre lutte à être avec nous pour
accompagner nos trois camarades au commissariat, 19 rue Truffaut 75017 Paris.
Métro Rome, ligne 2. Les
Lundi 25 octobre à 9h00
Lundi 25 octobre à 14h00
Mardi 26 octobre à 11h00
RSI doit donner les documents de régularisation !
La préfecture de police doit régulariser !