Lieusaint – Droit d’alerte travaux

Le weekend du 7 et 8 septembre de gros travaux étaient prévus sur l’ensemble de la ligne et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a encore été une catastrophe.

En même temps, il fallait s’y attendre, des travaux dans le nord, sur Paris avec la gare de Bercy fermée et plus de trains sur le secteur de Melun en raison des travaux au poste.

Au delà du sujet des notes travaux qui arrivent en retard et des codes missions qui ne sont pas bons qui fait l’objet d’une DCI régionale, le sujet qui nous a obligé à poser un droit d’alerte est le fait que les « directs » étaient terminus Lieusaint à partir de 21H30.

Oui Lieusaint, nous n’avions jamais vu ça, bien sur, personne n’était au courant, c’est un ADC qui nous a prévenu le vendredi car logiquement, il se demandait comment pouvait-on faire une demi tour à Lieusaint tandis que la gare n’est pas prévue pour.

Donc une Lumière s’est dit: « au lieu de faire Combs la Ville qui est prévue pour les retournements , on va tirer les trains directs jusqu’à Lieusaint » et tout cela sans prévenir qui que ce soit.

Nous avons donc posé un droit d’alerte pour savoir ce qui était prévu et connaître la manière dont cela était organisé.

Sur les journées concernées de la manœuvre était prévue… Finalement, en nous renseignant, une contre voie était organisée!

Il est inadmissible qu’il n’y ait eu aucune communication sur le sujet, la boite nous envoie en permanence des conneries, des challenges, des informations inutiles mais quand il s’agit de sécurité, il n’y a plus personne.

Les OS n’ont pas été prévenues de cette décision mais pire les agents qui effectuaient ces journées n’étaient informés de rien. Aucun conducteur ne sait comment faire un retournement à Lieusaint et pour nos têtes pensantes cela ne doit pas poser de problèmes.

Plusieurs points étaient pour nous à régler dans l’urgence. Comment était organisé la manœuvre ou la contre voie, aviser les agents, savoir si tout était prévu et réglementaire, la sûreté en gare de Lieusaint, le matériel prévu etc…

Suite à ce droit d’alerte et notre intervention nous avons eu confirmation ou obtenu:

  • que les ADC qui effectuent les journées concernées soient avisés, de fournir un schéma et qu’on leur explique toute la procédure. Contre voie au départ de Lieusaint avec l’ordre qui va bien, SAM devant la rame puis autorisation de départ etc. Le DPX Prod de Melun était sur place.
  • la présence d’agent en gare de Lieusaint: en plus du DPX Prod, il y avait des Gilets rouges, des agents gare et une équipe SUGE
  • que cette organisation ne se reproduise plus, que les agents soient avisés (normalement les mêmes travaux sont prévus la nuit du 21 au 22 septembre).
  • le matériel prévu sur la fiche train était de la Régio 2N, sauf que les Régio sont interdites en service commercial sur les quai allant de Maison Alfort au Mée sauf urgence… Celles-ci ont été remplacées par des Z2N.
  • le code mission qui reste destination de Montereau ou Montargis qui peut provoquer un risque d’agression au terminus. Pour nos dirigeants, vu qu’il y a des bus de substitution, ce n’est pas un problème… Le code mission n’a pas été mis et des annonces ont été faites en gare de Paris.

Enfin nous avons donné notre avis sur cette organisation même si ces sujets ne pouvaient pas dépendre du droit d’alerte. Une communication plus large des travaux aurait du être faite à tous les agents de la ligne. Plus de train à partir de 21h30 sur le secteur de Melun, ce n’est pas rien, les agents qui prennent le train auraient bien aimé être avisés en amont.

De même, nous avons eu un retour des usagers, l’organisation des bus de substitutions étaient catastrophiques et les agents présents dans les gares étaient débordés là où ils étaient prévues et ce n’était pas le cas partout.

Franchement on a l’impression d’être dans une entreprise d’amateurs, qui communiquent sur des sujets pourris mais qui ne font plus de sécurité. Le service rendu aux usagers est médiocre. La direction veut faire des économies partout, mais elle est en train de dégoutter les cheminots et les usagers… La situation est explosive et les seuls qui ne s’en rendent pas compte, ce sont qui sont censés diriger.