Non classé

Le 19 mars, soutiens à Jérémy, Aziz et Jean-Jacques

Fév 28, 2020 | Non classé

Le rassemblement du 19 mars est annulé

Une direction revancharde.

Le CSE ligne D&R comme l’ET PSE a brillé lors des grèves de décembre/janvier par ses taux de grévistes et ses capacités de mobilisation exceptionnelles. A priori cela a dû donner des boutons à certains et donc méritait de la part de la direction une sanction.

Alors que nous avons connu le conflit le plus long de l’histoire de la SNCF, que la loi n’est toujours pas votée, que tout le monde aura compris que ce conflit est pour la défense du système de retraite de l’ensemble du personnel de la SNCF ,que vous ayez été grévistes ou non, la direction a décidé de faire un exemple sur PSE en convoquant les 19 et 20 mars, 3 collègues de l’ETP à un entretien disciplinaire. Déjà le 27 février des rappels à l’ordre, sans aucun fondement réglementaire ont été faits à des agents de l’ETP.

Nous n’entrerons pas dans le détail de ce qui est reproché aux collègues tant les reproches sont aussi futiles …que les sanctions sont illégales.

Le bâton pour les uns, la carotte pour les autres:

Si 3 grévistes passent en entretien disciplinaire, la direction assume complètement d’attribuer une prime aux non-grévistes pour « service rendu ». Voilà le management à la sauce DRH SNCF. Voilà la « nouvelle SNCF » si chère à Mr Farandou. On sanctionne certains grévistes d’un côté et l’on remercie de façon totalement illégale les bons éléments de l’autre.

Mais sanctionner un gréviste lors d’un conflit…c’est aussi illégal !

Lors d’un conflit il y a suspension du contrat de travail, par conséquent, sauf cas très particulier d’une faute lourde, il est totalement illégal de sanctionner un gréviste ! Ce ne sont pas les syndicats qui le disent, mais la loi. Mais après tout, la boîte a bien attribué une prime aux non-grévistes en toute illégalité et a bien mis en absences irrégulières des milliers de cheminots en octobre 2019. Nous ne sommes donc pas à une illégalité près.

Le deux poids, deux mesures cela suffit !!!

En septembre 2019, un ADC du pool fac a pu, en toute impunité, falsifier l’identité d’un délégué syndical sur un document sécurité de la SNCF sans être particulièrement inquiété. En effet la direction lui a mis…un simple avertissement. Par contre si vous faites grève, que vous êtes présent à tous les piquets de grève pendant 2 mois, là, à la moindre excuse, au moindre mot de travers, c’est la sanction.

Cette injustice est insupportable et n’augure rien de bon dans notre façon de travailler ensemble demain.

Les sanctions ne sont pas tombées, nous appelons donc tous les collègues de la SNCF à apporter leur soutien aux trois collègues et peut-être, ensemble, faire entendre raison à la direction.

Venez nombreux le jeudi 19 mars à 13h au 41 rue du charolais pour soutenir Jérémy, Aziz et Jean-Jacques !