Covid-19 : Point sur la situation du 13 mars à l’ESV TGV PSE

Suite aux annonces de Macron et celles des membres du gouvernement qui en découlent, nous entrons dans une nouvelle phase de la gestion de l’épidémie Coronavirus. Les annonces qui ont été faites dans l’urgence entraînent une situation complexe que la direction n’a pas anticipé. Très peu de communication diffusée aux agents, lesquels se retrouvent donc dans le doute.

Immédiatement la fédération SUD-Rail a demandé des mesures d’urgences pour protéger les salariés mais également plus d’anticipation. Seuls 3 cas vont désormais être pris en compte par la direction (le retour d’une zone à risque va disparaître) pour les agents qui se retrouve dans l’impossibilité de se rendre au travail et qui ne peuvent pas faire de télétravail:

  • Cas 1) Salarié présentant des symptômes ou craignant de présenter des symptômes.
  • Cas 2) Salarié ayant été en contact direct avec un malade du COVID 19.

Dans ces 2 situations, c’est l’Assurance Maladie et l’ARS qui gèrent: ils transmettent l’arrêt maladie à l’agent ainsi qu’à l’employeur.

  • Cas 3) Salariés en situation de garde d’enfant (enfant moins de 16 ans, une seule personne par domicile, …)

L’entreprise vous demande une attestation sur l’honneur et c’est elle qui transmet les infos à l’Assurance Maladie (les jours peuvent être fractionnés). Dans ces 3 cas, il n’y a pas de jour de carence et pas d’impact sur les congés. La direction affirme qu’il n’y aura pas de contrôle administratif non plus.

Le salarié est placé en congés supplémentaires ou en maladie selon qu’il soit au CP ou Contractuel. Dans tous ces cas, l’agent bénéficie du maintien de salaire complet et de la prime de travail. La direction indique qu’il n’y aurait pas de maintien des EVS sauf peut-être pour les roulants (sur la base d’une moyenne faite sur la prime du roulement).

Pour les agents fragiles, souffrant de maladie, où encore les femmes enceintes, qui peuvent présenter un danger en cas de contamination par le COVID 19, nous leur conseillons d’aller voir leur médecin traitant ou le médecin du travail afin qu’une attestation de vulnérabilité au Covid-19 et un arrêt leur soit fait. Le discours sur le maintien des EVS n’est pas clair, la direction de l’ESV et le national n’arrivent pas à accorder leurs violons. La direction est ouverte aux cas particuliers et nous conseillons aux agents de contacter leur manager et un délégué.

Les fédérations seront reçues par la direction lundi matin pour étudier les nouvelles mesures.

Comment transmettre l’attestation sur l’honneur?

  • Soit en remplissant le formulaire disponible auprès du DPX, CPS, CPST.
  • Soit de façon manuscrite
  • Soit par mail en l’envoyant au DPX et à la CPS/T

Qu’est qui doit y figurer?

Nom, prénom, numéro de sécurité sociale, date de naissance, numéro de téléphone, le motif « garde d’enfant de –16 ans dont l’établissement est fermé suite à l’épidémie Covid19 », nom et commune de l’établissement, date du début de l’arrêt et le nombre de jours, sans oublier « je soussigné-e … atteste être le seul parent à bénéficier d’un arrêt de travail pour pouvoir garder mon enfant à domicile » et finir avec une signature.

Voici les mesures annoncées par la direction de l’ESV TGV PSE :

MESURES COMMUNES À TOUTES ET TOUS:

  • Vérification quotidienne dans les sanitaires de l’approvisionnement en savon et papier
  • Nettoyage des sanitaires et locaux 2 fois par jours (espaces de ventes compris)
  • Les briefings et points 5 min seront maintenus si moins de 20 personnes présentes.
  • Les réunions de plus de 20 personnes sont proscrites. Celles de moins de 20 personnes mais qui ne sont pas « urgentes » sont annulées ou repoussées.
  • Mise à disposition/distribution de lingettes et gel hydroalcoolique.
  • Mise en place d’un service S2 à partir de mardi (maintien de 70% des circulations), qui pourra évoluer selon les circonstances.

Dans le cadre de l’article 6 alinéa 3bis de l’accord d’entreprise, la direction pourrait modifier la succession des journée de service et de repos des agents jusqu’à au plus tard 24h avant la PS, et les heures de travail jusqu’à 1h avant la PS .

CONTRÔLE :

  • Adaptation du plan de transport en fonction de l’effectif disponible et du taux d’occupation des trains.
  • Généralisation du « contrôle avec discernement » sur tous les produits train.
  • La direction nous affirme qu’elle sera vigilante à l’équipement des rames tel que prévu en conception selon les moyens humains disponibles.
  • RHR Modane : la direction étudie une solution alternative au foyer Orféa pour le couchage.
  • Produit SVI : la direction doit voir si le sillon transfrontalier est maintenu ou si arrêt du train à Modane. Pour le moment 1 seul aller/retour serait assuré à partir de dimanche 15 mars (9249/9248) jusqu’au 3 avril (mais cela pourrait évoluer).
  • Pas de mesures de protections supplémentaires annoncées. Objectif : maintien des circulations.

ESCALE :

  • Mise à disposition d’un gant par agent pour les visites de train SVI (italien) à récupérer auprès du GTT.
  • Maintien du service normal en priorisant les missions de sécurité. Concernant les embarquements, ces derniers seront adaptés en rapport des ressources disponibles.
  • Pour les accueils embarquement, la direction préconise de garder les distances de 1m et intervenir au cas par cas. La direction affirme qu’il n’y a pas de risque de contamination sur les embarquement car le contact avec les usagers est inférieur à 15mn

VENTE :

  • Il n’est nullement sujet de fermer les points de ventes pour le moment. La direction va privilégier le LSA et les BLS, ainsi que le paiement à la caisse automatique pour limiter les contacts.
  • Affichage à l’entrée du point de vente pour inciter les usagers à acheter leur billets en ligne, sur les applications ou au 3635.
  • Présence de l’encadrement 7/7 jours

SIEGE :

  • Mise en place de télétravail pour tous les agents dont la présence sur site n’est pas nécessaire avec dotation d’un ordinateur portable et VPN.

La direction nous a rappelé que le gouvernement avait annoncé que les droits de retrait dans le cadre du coronavirus ne seraient pas recevables.

Du point de vue de SUD-Rail, la direction met plus l’accent sur la continuité de service que sur la protection du personnel. Sud-Rail restera vigilent quant à l’évolution de la situation et des mesures à mettre en œuvre afin que la direction garantisse la santé physique et morale des agents.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR