Compte rendu téléconférence RPX ESV TGV PSE de 14-04-2020

La pandémie du Covid-19 continue sa progression de part le monde faisant toujours des milliers de morts chaque jour. En France, le confinement a été prolongé jusqu’au 11 mai au grand dam du MEDEF pour qui la « santé de l’économie » prime sur la santé des humains . Pour SUD-Rail, les récentes déclarations du patronat sont abjectes.
Leur seul but, faire payer immédiatement la crise à l’ensemble des salarié-s en continuant à faire progresser les inégalités sociales que cette crise sanitaire a mise en lumière. C’est dans ce contexte qu’a eu lieu une nouvelle téléconférence RPX à l’ESV TGV PSE pour laquelle SUD-Rail a du batailler ferme pour qu’enfin l’ensemble des RPX de l’établissement y soient conviés.

Bilan sanitaire sur l’ESV TGV PSE :

  • 23 agents fragiles sont confinés.
  • 5 agents sont confinés pour contact avec des personnes suspectées ou détectées positives au Covid-19.
  • 2 agents sont bloqués a l’étranger.
  • 13 agents sont suspectés de Covid-19.
  • 75 agents sont en arrêt pour garde d’enfants.
  • 2 agents ont été testés positif au Covid-19. L’un d’entre eux est toujours en arrêt de travail et le second a repris en télétravail.

Pour rappel : Les agents ayant contracté le COVID-19 ou suspectés de l’être doivent dans un premier temps contacter la médecine du travail. Les pôles RH doivent également signaler à cette dernière les cas dont ils ont connaissance et ceci afin qu’il n’y ait aucun loupé lors de la reprise du travail. Pour rappel, toute personne guérie du COVID-19 reste contagieuse pendant une durée de 7 jours. C’est pour cela que la consigne suivante a été prise avec deux cas de figure :

  • Soit les agents reprennent le travail avec port du masque obligatoire pendant 7 jours. La reprise du travail peut aussi se faire en télétravail.
  • Soit l’arrêt de travail est prolongé pour une durée de 7 jours portant celui-ci à 21 jours.

Plan de transport :

  • 2 A/R TGV Paris-Lyon.
  • 1 A/R TGV Paris-Marseille.
  • 1 A/R TGV Paris-Montpellier.
  • 1 A/R Paris-Mulhouse.

Tous les TGV en circulation sont en UM (HLP pour la rame de tête) et selon la direction leur taux d’occupation n’excède pas les 50%. En cas de forte affluence, la rame HLP peut être ouverte avec positionnement d’un ASCT par rame.
En plus de ces TGV, des transiliens circulent sur Paris-Laroche Migennes et Paris-Montargis. 1 A/R Intercité sur Paris-Clermont Ferrand circule aussi.

Organisation du travail :

A l’UO Train sont présents chaque jour :

  • 2 ASCT parisiens et 2 ASCT lyonnais pour assurer les 2 allers-retours Paris-Lyon.
  • 2 ASCT marseillais pour assurer l’aller-retour Paris-Marseille.
  • 2 ASCT montpelliérains pour assurer l’aller-retour Paris-Montpellier.
  • 2 ASCT parisiens pour assurer l’aller-retour Paris-Mulhouse
  • 1 RET en matinée pour la prise de service des agents et éventuellement pour accompagner les ASCT à bord des TGV.

A l’UO Escale et l’UO Ventes sont présents chaque jour :

  • 2 ROPT dont 1 en matinée et 1 en soirée.
  • 1 DOV en matinée.
  • 1 SOV en soirée.
  • 2 opérateurs sol dont 1 en soirée et 1 en matinée.
  • 2 encadrants d’UO dont 1 en matinée et 1 en soirée.
  • 1 agent de manœuvre en journée.
  • 1 responsable embarquement en journée.

A noter : Les DOV ont été formés à l’ouverture/fermeture de l’espace de ventes afin d’assurer les ventes de dernière minute sur LSA pour les personnes rapatriées ne pouvant payer qu’en espèces.

En complément de ce dispositif, 1 agent du DATT vient 2 fois par semaine afin d’assurer la maintenance des LSA et des BLS. Un agent logistique peut aussi être présent pour la réception des colis comme par exemple la réception des masques qui transitent par la Gare de Lyon. Pour finir 1 responsable de l’établissement est aussi présent tous les jours.

Procédures d’Accueil Embarquement :

Les procédures d’Accueil Embarquement sont toujours maintenues sur Paris gare de Lyon. Selon la direction, celles -ci sont réalisées uniquement par l’encadrement et la suge . Le dispositif mis en place comprend 2 agents Suge en bout de quai afin d’éviter toute traversée des voies et 3 agents Suge au niveau de l’embarquement . De manière ponctuelle, ce dispositif est renforcé par les forces de l’ordre afin de vérifier les autorisations dérogatoires de déplacement. L’ensemble des personnes présentes sur le dispositif est positionné derrière les portes d’embarquement à l’exception des encadrants d’établissement. Le responsable embarquement présent sur site n’est sollicité que dans le cas où l’encadrant d’UO présent sur le dispositif n’a pas été formé à la gestion des portes d’embarquement via la tablette.

Masques de protection :

SUD-RAIL fait le constat que sur ce sujet les incohérences se multiplient. Alors que la Task Force en charge de l’application des mesures sanitaires à la SNCF préconise le port obligatoire du masque pour l’ensemble des cheminot-es travaillant, sur l’ESV le port de celui-ci reste facultatif. Sur d’autres établissements comme les technicentres, le port du masque vient d’être rendu obligatoire. Il est vrai que sur un établissement où la majorité des agents sont en contact avec les usagers le risque de contamination est plus faible ! Cette situation ressemble étrangement à ce qui c’est passé avec la communication du gouvernement sur le port du masque. Le stock de 3600 masques annoncé par la direction de l’ESV ne serait-il qu’illusion ? Pour SUD-Rail, cette situation est inacceptable et fait craindre le pire pour les cheminot-es de l’ESV lorsque l’heure du déconfinement aura sonné !

Activité partielle :

Pour l’ensemble des agents en production, l’activité partielle prendra effet à partir 17 mars 2020, date du début du confinement. L’évaluation de cette activité partielle est en cours et sera présentée au CSE de l’axe TGV Sud-Est le 28 avril. A cet effet il est demandé, et ce à partir du 20 avril, à l’ensemble des agents en télétravail de réduire leur activité de 20% et donc de ne plus travailler les mercredi et vendredi à partir de 12h30.
En ce qui concerne les jours de repos ou congés qui doivent être posés par les cheminot-es, la direction de l’ESV veut appliquer sa propre réglementation, en refusant tout report de congés posés en avril, alors que cela est possible si on se réfère à la note nationale de cadrage. Pire encore , elle ne respecte même pas ce qu’elle a écrit dans la FAQ RH de l’établissement dont voici un extrait: « Ces congés pourront au-delà du cinquième, faire l’objet d’un report si le salarié en fait la demande. Les jours ainsi reportés devront alors être posés en dehors de la période protocolaire ».
D’ores et déjà vos représentants SUD-Rail ont alerté la direction de l’axe , afin que la mesure de report des congés soit respectée.

Entretiens et formations:

  • La direction maintient sa position sur le fait que les entretiens types RPA puissent être réalisés à distance. Par contre SUD-Rail rappelle qu’il n’y aucune obligation pour les agents, préférant des entretiens en présentiel, d’y participer. De plus en cas de refus, ils ne se verront infliger aucune sanction.
  • Au sujet des formations déjà programmées , la direction a été dans l’incapacité de confirmer si ces dernières sont maintenues, reportées ou éventuellement dispensées à distance.

Séances de sophrologie :

Des séances de sophrologie par visio-conférence vont être mises en place à partir du 16 avril. Ces séances d’1 heure devrait permettre à 100 agents de se connecter simultanément pour y assister et aussi d’interagir avec la personne dispensant ces cours de sophrologie.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR