ESV TGV PSE : Compte rendu réunion du 30 avril 2020

La direction a convoqué une téléconférence en présence des RPX, membres du CSE et de la CSSCT de notre périmètre, COSEC et médecin du travail afin d’évoquer les modalités de reprise du travail post confinement et les mesures qu’elle envisage mettre en place.

Bien évidemment beaucoup de questions sont restées sans réponse ou alors très évasives. Pour ne pas répondre aux interrogations des cheminot-es portées par SUD-Rail, la direction s’est cachée derrière l’organisation d’une table ronde nationale, ce jour, et d’un CSE extraordinaire devant se tenir le 7 mai prochain.

De la à dire que ça l’arrange bien, il n’ y a qu’un pas que SUD-Rail franchit !

Situation sanitaire au 30 avril :

  • Nombre d’agents en situation de santé fragile : 24
  • Nombre d’agents en arrêt pour garde d’enfant : 63
  • Nombre d’agents en suspicion de contamination COVID 19 : 6
  • Nombre d’agents en télétravail : 90
  • Les 2 agents détectés positifs ont repris le travail (1 en télétravail et 1 non utilisé).
  • Les 2 agents bloqués à l’étranger sont revenus (1 en télétravail et 1 non utilisé).

A noter : Les agents en télétravail continueront à l’être jusqu’au 8 juin bien que certains pourraient reprendre physiquement le travail en fonction des besoins.

Évolution du plan de transport :

A partir du 11 mai, nous devrions passer d’un plan de transport S0- à un plan de transport s’approchant du S1 avec environ 32% des circulations du plan transport initial. Devraient donc circuler :

Gare de Lyon *:
• 11 A/R Paris-Lyon (pas de St Étienne).
• 6 A/R Paris-Marseille.
• 1 A/R Paris-Nice.
• 5 A/R Paris-Montpellier (dont 1 pour Perpignan).
• 4 A/R Paris-BFC (3 Mulhouse et 1 Besançon).
• 1 ou 2 A/R Paris-Grenoble.
• 1 A/R Paris- Annecy.

Ouigo :
• 1 A/R Paris-Marseille.
• 1 A/R Paris Montpellier.

Traffic International :
L’Italie et l’Espagne maintiennent leurs frontières fermées pour le moment. Concernant la Suisse Lyria envisage la mise en place de deux 1/2 tours certainement jumelé avec un 1/2 tour BFC et un 1/2 tour Genève. (À reconfirmer avec les autorités). Ces mesures seraient valable pour le mois de mai… aucune indication pour le moment pour le mois de juin. Ce Plan de Transport sera sûrement amener à changer au vu des dernières annonces du gouvernement.

Gare de Bercy *:
• 3 A/R intercité.
• 2 A/R TER Bourgogne Franche Comté.
• 3 A/R Centre Val de Loire.

* Ce plan de transport est à l’état de projet et pourrait évoluer .

Equipements de protections face au Covid-19 :

  • Port du masque obligatoire pour les agents en contact avec le public. Pour ce qui est de la dotation en masques chirurgicaux, la direction indique qu’elle en distribuera autant que nécessaire. Les ASCT auront également une dotation de 10 masques supplémentaires en cas de suspicion de contamination à bord du train.
  • Dotation de lunettes, de surlunettes ou de visière de protection , en particulier pour les missions où les règles de distanciation spatiale ne pourraient pas être respectées ( AEV, LSA, contrôle…)
  • Dotation possible en gants à la demande de l’agent. Le médecin du travail indique que les gants ne font pas partie des moyens de protection retenus car ils peuvent être vecteurs du virus en cas de mauvaise utilisation.
  • Dotation individuelle de gel hydroalcoolique et de lingette désinfectante norme EN 14476.
  • Il sera de la responsabilité de chaque agent de nettoyer son matériel et son espace de travail à chaque prise et fin de service.
  • Dotation de sifflets électroniques pour les agents d’escale et les ASCT.
  • Dotation individuelle de stylet pour les agents intervenant sur les BLS et LSA.

Aménagements des locaux :

  • Mise en place de vitres Plexiglass sur l’ensemble des guichets des Fresques et les agents seront positionnés 1 guichet sur 2.
  • Toujours aux Fresques, un marquage extérieur et intérieur sera mis en place afin de créer un cheminement permettant aux usagers de se croiser le moins possible. L’entrée se fera côté galerie des Fresques et la sortie coté quai B. Un agent de sécurité sera positionné à l’entrée et un autre à la sortie.
  • 3 totems de 30 litres distribuant du gel hydroalcoolique ainsi que des distributeurs sur pied seront disposés sur l’ensemble des chantiers.
  • Les salles de pause seront équipées de séparation en Plexiglass pour permettre aux agents de se restaurer. Pour respecter les règles de distanciation spatiale, les salles de pauses seront limitées à 10 personnes maximum.
  • Une distanciation par marquage sera faite dans les salles de réunions. Celles-ci se feront à 10 maximum.
  • Marquage au sol dans les vestiaires afin de respecter les règles de distanciation spatiale.
  • L’ensemble des locaux aura un affichage extérieur indiquant le nombre de personnes autorisées à l’intérieur de chaque salle.
  • Les distributeurs de boissons et snack seront condamnés pour des raisons de maintenance, mais les réfrigérateurs et micro-onde seront maintenus.

Aménagements des équipements en gare :

  • Systématisation des marquages au sol (1 m minimum) devant les écrans d’information, portes d’embarquement, BLS, LSA, devant l’espace de vente des Fresques…
  • Condamnation d’1 assise sur 2 dans les halls de gares ou condamnation totale des assises.
  • Bâchage des endroits contaminants s’ils ne peuvent être retirés ( ex. piano, baby-foot…).
  • Mise en place d’un distributeur de gel hydroalcoolique à l’entrée des Fresques.

Nettoyage, désinfection des locaux et des rames :

  • La direction aurait déployé un programme « TGV blanc » (25 millions d’euros) afin de renforcer le service propreté à bord des trains, que ce soit en technicentre ou en 1/2 tour avec des produits virucide.
  • Concernant les climatisations dans les TGV, la direction affirme que le risque de contamination serait quasi nul car la ventilation se fait exclusivement avec l’air extérieur. De plus, pour elle, la climatisation à bord sécherait l’air et donc ne favoriserait pas la dispersion des gouttelettes . La direction va même jusqu’à affirmer que l’air à bord serait quasiment plus sain que dans d’autres milieux sachant que l’air serait renouvelé entièrement dans la rame toutes les 6 minutes.
  • Concernant les climatisations des locaux, les vérifications et nettoyages sont en cours. Gare & Connexions affirme qu’il n’y a pas de problème quant à l’utilisation. Les élus SUD-Rail au CSE Gares & Connexions affirment le contraire , suite aux informations transmises…par la direction de G&C ! Le virus de «l’injonction contradictoire » qui touche le gouvernement serait-il en train de se transmette au sein de la direction SNCF ?
  • L’ensemble des locaux sera nettoyé et désinfecté 2 fois par jour.
  • Un agent de nettoyage sera mobilisé toute la journée sur le chantier des Fresques pour nettoyer le mobilier.
  • Le protocole sur la gestion des déchets est en train d’être revu avec le prestataire. Des poubelles dédiées aux masques, gants, lingettes désinfectantes et mouchoirs vont être mise en places dans tous les locaux.

A noter : Des visites terrains seront organisées la semaine prochaine avec les RPX et élu CSE afin de voir et échanger sur la matérialisation des mesures mises en place par la direction.

Port du masque dans les transports publics :

A partir du 11 mai, le port du masque sera obligatoire dans les transports publics. Encore faudra t-il pouvoir s’en procurer sans que cela ne coûte un bras !

Malheureusement, les premières annonces ne vont pas dans ce sens et ce sont encore les plus précaires qui vont devoir en payer le prix fort !

Si la décision de la région Ile de France de distribuer des masques à partir du 29 avril dans plusieurs gares tant à prouver le contraire pour SUD-Rail cela ressemble plus à un coup de com !

SUD-Rail revendique la distribution gratuite de masques pour l’ensemble des travailleur-euses du rail et des usagers des transports publics. A ce jour, la direction SNCF refuse toujours d’augmenter la dotation en masques pour les cheminot-es utilisant les transports publics comme le revendique SUD-Rail.

Pour ce qui concerne les contrôle du port des masques, Gares & Connexions et les autorités publiques ont engagé une réflexion afin de définir les modalités de vérification et de contrôle.

Pour le moment, la direction indique que tout agent assermenté (ASCT, agents de la SUGE) serait en capacité de verbaliser les personnes ne portant pas de masques.

Dépistage du Covid-19 :

La direction de l’ESV ne prévoit pas, pour l’instant, de mettre en place des test Covid-19. Elle attend les préconisations du national pour mettre en place cette mesure.

Reprise de l’activité :

La direction travaille sur cette reprise mais pour l’instant rien de définitif n’a été arrêté. Voila ce qui est prévu en terme d’effectifs :

Pour l’UO Train Paris Sud-Est :
• Environ 20 ASCT à partir du 8 mai.
• Environ 60 ASCT à partir du 11 mai.

Pour l’UO Train Bourgogne Franche Comté :
• Environ 8 ASCT à partir du 8 mai.
• Environ 10 ASCT à partir du 11 mai.

Pour l’UO Escale :
• Entre 5 et 10 agents seront présents en permanence de 5h20 à 22h30 en fonction du plan de transport.
• Les Accueils Embarquements seront maintenus avec la présence de la SUGE, des agents de sécurité et des forces de l’ordre. Les agents seront derrière les portiques et limités en nombre.

Pour l’UO Vente Paris Sud-Est:
• La direction attend confirmation du plan de transport afin d’adapter les besoins en effectif ainsi que les horaires d’ouverture des Fresques.
• L’ouverture des guichets de Bercy dépendra des effectifs disponibles. La gare quant à elle ouvrira dans les mêmes conditions et avec l’application des mêmes mesures sanitaires qu’en Gare de Lyon .
• La boutique de Turenne restera fermée.

Pour l’UO Vente Bourgogne Franche Comté :
• Une réflexion est en cours pour la réouverture des guichets de la gare de Dijon à partir du 11 mai. A ce jour la direction prévoie une modification des horaires d’ouverture en semaine et ne prévoie pas d’ouvrir les guichets le week-end.

Pour la CPST et la CPS :
• La CPST devrait réouvrir en priorité; puis viendra le tour de l’IL. Un marquage au sol ainsi qu’une vitre Plexiglass sera installée. L’accès à la CPST sera limité à un seul agent.
• Pour la CPS, les agents seront maintenus en télétravail jusqu’au 8 juin.

Pour la caisse principale :
• La direction étudie la possibilité de modifier les horaires. Pour les agents devant travailler les mesures sanitaires et les dotations seront les mêmes que pour l’ensemble des chantiers.

A noter : A la reprise chaque agent sera reçu par son encadrant afin d’être informé sur le respect des gestes barrière et sur les modes opératoire mis en œuvre. Un guide explicatif sera remis à chaque agent durant cet entretien.

Taux de remplissage des TGV :

La position de Voyages serait de maintenir un plan de transport permettant de garantir la distanciation spatiale à bord des trains en faisant circuler autant faire ce peu les trains en UM et en paramétrant les ventes de billets de façon à ce qu’une place sur deux soit vendue. Le remplissage des trains devrait donc rester à 50% de leur capacité sur du matériel essentiellement Duplex et circulant en UM.

L’algorithme serait précisé afin d’uniformiser les réservations dans les rames mais un travail d’annonces devra être fait par les ASCT afin de rappeler le principe de distanciation spatiale à bord du train.

Pour ce qui est du bas de la voiture 3 ou de l’espace dédié aux ASCT de la voiture bar, c’est toujours en attente de confirmation.

RHR en résidences Orfea :

Réouvertures:

Préalablement à la réouverture des lieux d’hébergement plusieurs types d’opérations techniques vont avoir lieu afin d’éviter les risques sanitaires. Au-delà du nettoyage, elles concernent, entre autres les traitements liés à l’eau et à l’air, à savoir :

  • Chocs thermiques des ballons d’eau chaude pour éliminer tout risque de légionellose.
  • Contrôle du bon fonctionnement des pompes de circulation.
  • Vérification d’absence de fuites des circuits d’eau.
  • Nettoyage des mousseurs et douchettes.
  • Contrôle du bon fonctionnement des VMC.
  • Contrôle du bon fonctionnement des CTA (Centrales de Traitement d’Air).
  • Vérification des gaines techniques.

Nettoyage et désinfection :

Les opérations de nettoyage des chambres, seront réalisées après chaque utilisation. Elles sont complétées régulièrement d’un nettoyage des surfaces de contact principales parmi lesquelles les tables, poignées de porte, rampes d’escalier, les toilettes, les robinetteries, les boutons d’ascenseur…

  • Les chambres non contaminées seront nettoyées avec des produits désinfectants à chaque mise à blanc. Les produits utilisés sont : Anti Calc NF, Pastilles de Javel Techline, Pro Tartre, Room Care R2, R2+, R3, R3+ Pur Eco, Terycide Désinfectant. La traçabilité de ces nettoyages/désinfections au niveau des sanitaires est assurée par le prestataire hébergement. Une traçabilité des opérations de nettoyage chambre est réalisée.
  • Si le cas se présentait, une chambre contaminée serait décontaminée. Un protocole spécifique, avec des produits virucides (norme EN 14 476), a été établi par le prestataire Elior réf. 07-2014. Les produits utilisés sont : Surfanios, Oxy’Floor, détergent/désinfectant Techline sols et surfaces. Remise à disposition de la chambre 6 heures après traitement.

Les opérateurs de nettoyage suivront les gestes barrières, les mesures obligatoires et notamment porteront des équipements de protection individuelle. Pour compléter l’assainissement, tous les locaux où cela est possible seront aérés par ouverture des portes / fenêtres, aussi souvent que possible (recommandé 2 fois par jour pendant 20 minutes).

Accès aux services des lieux de RHR :

  • Tous les repas devront être pris en chambre.
  • Fermeture des espaces communs (salle TV, salle coupure, espaces jeux, salles fitness) ne permettant pas ou difficilement de respecter les gestes barrière.
  • Fermeture de l’accès buffet Petit-déjeuner/Repas avec retrait de toutes les chaises dans les réfectoires.
  • Pour les salles de coupures en résidence, poursuivre les coupures dans les chambres tant que le taux d’occupation le permet.
  • Réouverture des salles de coupure en fonction des besoins, en respectant les règles de distanciation spatiale.
  • Généralisation des livraisons des “sacs petit-déjeuner” sur tous les sites. Ces sacs seront distribués à l’accueil après lavage des mains des collaborateurs d’Orfea en respectant la distance d’1 mètre minimum en cas de queue à l’accueil (installation de rubalises et marquages au sol devant l’accueil).
  • Accès aux micro-ondes pour réchauffer les plats, adapté en fonction de la configuration des sites et de ses organisations (présence 24h/24 ou présence en coupure non 24h/24).
  • Accès aux boissons chaudes et distributeurs automatiques boissons/snack selon les sites en respectant les gestes barrière et la distanciation spatiale (marquage au sol). Dans certains cas, le café est servi par le personnel Orfea.

A noter : Dans toutes les situations où l’application des gestes barrière n’est pas possible, le port du masque sera obligatoire.

RHR en hôtels :

Les hôtels appliquent les consignes gouvernementales de gestes barrières. Les espaces communs restent fermés (salle restaurant, espaces de détente …).

Concernant le nettoyage, chaque hôtel a une procédure de « mise à blanc » qui lui est propre, c’est-à-dire de nettoyage complet de la chambre à chaque départ, sauf pour les grands groupes qui ont des procédures communes à tous leurs établissements.

Pour assurer une traçabilité, un suivi des chambres nettoyées est en général factualisé sur un tableau récapitulatif (affichage tableau/papier) ou informatiquement.

Compte rendu table ronde nationale sur la gestion de la crise Covid-19 :

Après les annonces du 1er ministre sur le « plan de déconfinement », la direction SNCF a souhaité organiser une table ronde nationale afin de faire le point sur les mesures prises et celles à venir autour de la gestion de la crise Covid-19. Les principales annonces:

  • La direction impose encore la pose obligatoire d’un jour de repos 35h sur le mois de mai. SUD-Rail a signifié son désaccord avec cette mesure.
  • En réponse à la revendication de SUD-Rail sur la prise en charge de masques pour les trajets domicile/travail chaque agent va toucher une indemnité de 30 euros afin de pouvoir acquérir des masques grand public
  • Chaque agent en télétravail n’ayant pas signe de contrat de télétravail se verra attribuer une prime de 15 euros mensuel pour les défraiements.
  • A la mi-mai, la prise de température à l’entrée des sites SNCF accueillant des « collectifs de travail » sera mise en œuvre . La SNCF attend la livraison de 3500 thermomètre frontaux. SUD-Rail restera vigilant sur la mise en place de cette mesure.
  • Afin de préparer la reprise, prescrire les procédures sanitaires et les conditions de déconfinement, des tables rondes auront lieue. Celle concernant le commercial elle se tiendra le 5 mai. SUD-Rail a fait la demande que les sujets commerciaux soient dissociés en 2 tables rondes, une sol et une bord.
  • La direction souhaite que les cheminot-es « participent » au dispositif de contrôle d’accès aux gares et de verbalisation en cas de non-port du masque. SUD-Rail a très clairement fait part de son opposition à la participation des agents à ces dispositifs.
  • Depuis plusieurs semaines, SUD-Rail pointait l’inégalité créée par la mesure unilatérale de l’entreprise qui pénalisait les agents à forte EVS dans la part du salaire, souvent les plus petites rémunérations de l’entreprise. SUD-Rail a été entendu à minima avec l’intégration d’une partie des EVS dans l’assiette de calcul de l’indemnisation du chômage partiel.
  • Concernant les gardes d’enfants après le 11 mai, en vue de maintenir le dispositif, la direction envisage de demander à chaque agent la fourniture d’une attestation de l’établissement scolaire certifiant que celui-ci ne peut accueillir l’enfant. SUD-Rail a pointé cette mesure, difficilement réalisable, et a demandé la mise en place d’un protocole permettant le maintien du dispositif jusqu’à l’arrêt officiel des cours.
SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR