Covid-19 : Point sur la situation du CSSCT du 13 mai 2020

SITUATION SANITAIRE

  • 47 covid détectés : 15 TMV, 12 ETP, 5 DT et 13 EST et 1 intérimaire EST. (4 agents en arrêt).
  • 68 personnes fragiles dont 35 agents en confinement : 3 TMV, 18 EST, 1 DT et 13 ETP.
  • 97 gardes enfants : 13 TMV, 31 EST et 53 ETP.

Un agent qui doit reprendre le travail doit obligatoirement avoir une téléconsultation avec le médecin du travail.

VISIERES

Une commande nationale a été effectuée mais la date de livraison n’est pas connue. A côté de cela, la direction régionale a commandé et reçu 400 visières pour les agents de l’EST qui désirent en être dotés.

STOCK

Une cellule est mise en place pour suivre la gestion des stocks tous les lundis et jeudis des différents consommables (gel, masque, lingettes, sacs plastiques,…) sur l’ensemble des établissements.

MASQUES

Des masques en tissus ont été réceptionnés dans les différents établissements ( 900 à l’ETP, 900 au TMV et 800 à l’EST). Les agents n’ayant pas pu obtenir de masque pour leur trajet domicile/travail peuvent en faire la demande auprès de leur établissement. La prime de 30€ sera versée sur la paie de juin pour la prise en charge des masques domicile/travail.

Les masques chirurgicaux sont livrés chaque semaine et aucune alerte au niveau des stocks. Cette semaine ce sont 6000 masques livrés à l’ETP, 6000 au TMV et 8000 pour l’EST.

La direction est avisée que les masques à lanière ne sont pas pratiques pour l’utilisation au travail. La direction priorise les masques à élastique mais avec les différentes pénuries qu’il y a pu avoir ces dernières semaines, elle n’a pas refusé les stocks à lanière.

THERMOMETRE

Une demande de 200 thermomètres a été effectuée auprès de la direction nationale mais cette dotation n’a toujours pas eu lieu. La direction régionale en a entre temps commandé 70 unités et ils sont dispatchés dans les établissements.

GANTS

De grandes difficultés pour être approvisionné en gants. Néanmoins, les agents souhaitant être dotés de gants pour pouvoir utiliser les lingettes désinfectantes, seront dotés en même temps que les gels, lingettes ou masques.

SIFFLET ELECTRONIQUE

Une centaine de sifflets électroniques a été réceptionnée pour les agents de la PROD. Une commande de 400 sifflets complémentaire pour les agents de l’EST est en cours de livraison.

PLEXIGLASS

Des commandes de plexiglass sont en cours pour sécuriser certains postes de travail, notamment au COT.

NETTOYAGE

Au niveau des gares : les services d’agrément sont tous neutralisés (piano, bornes,…) et la mise en place des codes de distanciation sociale. Toutes les zones de contact dans les gares sont nettoyées avec un virucide (main courante, les CAB, ascenseur, poubelle,…).

Au niveau des trains : en plus du nettoyage prévu une fois toutes les 24h par rame, des équipes de nettoyage volantes sur Gare de Lyon et Bercy sont mises en place pour désinfecter la rame.

Au niveau du TMV : les vestiaires, les bureaux et les sanitaires sont nettoyés deux fois par jour avec une fiche de suivie.

Au niveau de l’ETP : en plus de ce qui est fait depuis le début de la pandémie (nettoyage de locaux avec virucide, mise en place du papier, du savon,…) il y’a une modification des contrats en cours avec les prestataires pour pérenniser le nettoyage renforcé sur les différents sites.

Au niveau de la DT : le nettoyage est effectué dans les bureaux occupés, la priorité étant au télétravail, il n’y a pas d’urgence. La prestation sera revue à la hausse dès que le télétravail ne sera plus la norme. Un marquage est également prévu pour le respect des gestes barrières.

Notre délégation a demandé et appuyé fortement sur le fait que les locaux qui sont fortement fréquentés doivent être nettoyés au moins deux fois par jour même si la norme est un nettoyage renforcé par jour. La direction régionale n’est pas fermée à cette demande mais renvoie le sujet en RPX pour identifier les besoins.

REX DECONFINEMENT

Après deux jours de déconfinement, la situation est globalement maitrisée d’après la direction des lignes D et R. La cellule de suivi de fréquentation est en place au niveau régional et adapte si besoin le plan de transport avec les réserves.

Sur la partie D Nord, la situation est plus difficile aux heures de pointe en terme de fréquentation. La direction est dans l’incapacité de nous communiquer en réunion la liste des trains qui ont été identifiés avec un taux de fréquentation supérieur à la règle mais nous affirme prendre les mesures nécessaires immédiatement avec la cellule de suivi. La direction nous fera un retour plus précis ultérieurement sur les trains en question.

Sur la partie D Sud, la situation est maitrisée et il n’y a pas d’alerte de fréquentation.

La direction annonce qu’avec le décret voté et l’attestation employeur pour l’utilisation des transports en commun pendant les heures de pointe, la régulation des flux devrait être favorisée. Par ailleurs, la SUGE est habilitée à contrôler le port du masque et l’attestation employeur. Il y’a toujours l’appui de la Police dans certaines gares (Garges-Sarcelles, Gare du Nord, Gare de Lyon, Villeneuve, Evry-Courcouronnes,…).

ATTESTATION EMPLOYEUR

Comme nous l’avions pressenti, l’attestation pour transport en commun en heure de pointe n’est pas nécessaire aux cheminots. Cependant, pour les agents demeurant à plus de 100km du lieu de travail, l’attestation concernant ces 100km est nécessaire.

AGENT EN PROVINCE

De nombreux agents demeurent en province et doivent prendre un TER ou un TGV pour se rendre au travail.

La direction régionale est encore dans le flou pour les démarches à effectuer, elle va se renseigner et dès qu’elle nous informera, nous vous transmettrons les informations.

La direction de l’ETP nous a précisé pour la partie TER qu’il faut réserver via le site un coupon gratuit. Cette démarche est nécessaire afin d’avoir la garantie de pouvoir monter dans le train et permet à la SNCF de vérifier son taux de remplissage pour le respect de la distanciation.

En tout état de cause, cela semble être un flou total et un beau merdier, nous vous communiquerons les avancées sur le sujet dès que nous les aurons.

GARDE ENFANT

Tous les agents qui sont en « garde enfant » sont placés sous le code d’absence d’activité partiel depuis le 1er mai.

Jusqu’à fin mai, seule la demande sur l’honneur de garde d’enfant 48h à l’avance suffit pour en bénéficier.

A partir du mois de juin, pour bénéficier de la garde enfant, il faudra avoir une attestation de l’établissement scolaire démontrant qu’il n’est pas possible d’accueillir l’enfant.

Par ailleurs, la SNCF a oeuvré avec les préfectures et les différents ministères pour obtenir la priorité de prise en charge de l’enfant que cela soit par une garde extérieur ou par l’établissement scolaire comme pour le personnel soignant.

Par conséquent, les enfants de cheminots ayant un poste de nécessité à la production du service public ( ADC, ASCT, Chef de service, GM,…, en gros les agents ne pouvant télétravailler) sont prioritaires pour être pris en charge par l’école ou une assistante maternelle.

Des précisions de la direction nationale restent à venir mais le gouvernement souhaitant un service normal au mois de juin, la SNCF a besoin de l’ensemble de son personnel de production.

Par cette position, nous voyons bien que la SNCF compte faire revenir au travail les agents coûte que coûte !

Si vous vous sentez en danger et que vous considérez que les mesures sanitaires ne sont pas respectées à votre poste de travail, n’hésitez pas à appeler un militant SUD-Rail et à faire valoir votre droit de retrait.

Prenez soin de vous, de vos collègues et de vos proches.

SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR