Une mobilisation compliquée, exemplaire mais nécessaire !

Déc 20, 2021 | Autres tracts et communiqués SUD-Rail PSE

tract-16-17-dec-1

Les 2 jours de des 16 et 17 décembre sur les lignes D&R et sur une majorité de lignes en
IDF ont permis de porter les revendications des cheminots sur la question des salaires mais
aussi des conditions de travail dans un contexte national de fort mécontentement et de
multiplication des mouvements de grève locaux.
La direction a fait le choix d’assumer la grève sur les lignes D et R et même sur toute l’IDF.
Aucune négociation ! Aucune conciliation !
Elle a lâché, dans la douleur, uniquement au niveau de l’Axe TGV Sud-est grâce à un très gros
rapport de force mais aussi parce que ce conflit a fait l’objet d’une couverture médiatique.
Malgré leurs beaux discours, nous avons clairement pu voir et nous rendre compte à quel point,
les usagers du quotidien, comptent bien peu aux yeux de nos dirigeants…
Si nous en avions encore un doute, notre nouveau directeur des lignes D/R nous a bien rappelé
que nous n’étions pas tous logés à la même enseigne. Pour une première rencontre avec les
agents, le moins que l‘on puisse dire, c’est qu’il n’a pas marqué de point en montrant un mépris
total face aux légitimes revendications des grévistes venus l’interpeller. Il assume pleinement le
fait de n’avoir lâché sur aucune des demandes des agents ! Sachons nous en rappeler !
Alors quel bilan peut on tirer de notre mobilisation ? Elle a pris, malgré des conditions difficiles,
permettant de remettre sur le devant de la scène, la question des salaires notamment à la SNCF.
Face à la montée d’une grogne de plus en plus prégnante, l’activité Voyageurs avait du lâcher
600 euros de prime exceptionnelle à l’ensemble des salariés de Voyageurs. Le but de cette
prime était de désamorcer les conflits locaux qui émergeaient un peu partout.
15 jours plus tard, face au maintien des et préavis la direction décida unilatéralement
d’appliquer les mesures salariales proposées dans la version la plus favorable sans un accord à
50%.
Cela a pour principale conséquence de contraindre l’entreprise à tenir une NAO en 2022.
Alors certes, après ces deux jours d’action le compte n’y est clairement pas pour les agents de la
DED P. Mais cette mobilisation, qui pèsera localement sur les lignes D&R, a été le deuxième
acte d’une montée en puissance du rapport de force en IDF. Ce rapport de force est un point
d’appui important dans nos négociations locales.

Nous remercions tous les agents qui se sont inscrits
dans cette lutte de manière, une nouvelle fois, exemplaire!
La direction ne nous a pas fait de cadeaux ! Nous n’en ferons aucun !

Et surtout, nous n’avons pas dit notre dernier mot !