Concours de crachats sur cheminots : Voyageurs 2, direction 1 agent 0

Jan 13, 2022 | CSE Axe TGV SE

Tract-axe-TGV-Sud-Est-12-janvier-2022

Quand un collègue se fait agresser et cracher dessus, la direction lui
envoie un second crachat au visage !!! SUD-Rail et les cheminots ne
laisseront pas faire !!!

SUD-AX’TION

Le 27/12/2021, 2 ASCT doivent intervenir
sur leur TGV car des voyageurs se sont
fait voler leurs effets personnels par 3
passagers particulièrement virulents et ne
respectant pas le port du masque. S’en
suivent des insultes,
physiques, et crachats sur les
collègues. Les 3 individus ont été
interpellés et les dépôts de plaintes
effectués. Déclaré cas contact, un des
deux collègues contracte le COVID.
SUD-Rail dépose un droit d’alerte pour
danger grave et imminent auprès de l’axe
pour réclamer des mesures de
protections supplémentaires pour tous
les agents en contact avec les usagers.
Reçus par la direction de l’axe le
11/01/2022, celle-ci refuse de
reconnaître le lien entre l’agression et
l’infection alors que le collègue était en
isolement, seul, chez lui entre l’agression

et son résultat de test positif.
Elle reconnait le risque mais pas le
danger et refuse de mettre en place des
mesures de protection

supplémentaires demandées par SUD-
Rail depuis maintenant 2 ans : capteurs

de CO2 et purificateurs d’air ainsi que
masques FFP2 pour les agents qui le
souhaitent !
Elle considère qu’il faut être médecin ou
de la TASK Force SNCF pour comprendre
qu’un masque FFP2 protège bien
davantage que le masque chirurgical et
que les mesures mises en place sont
suffisantes pour nous protéger.
Le 10 janvier c’est un collègue de
l’espace de vente de Marseille qui subit
à son tour un crachat au visage par un
usager excédé par le temps d’attente.

SUD-Rail revendique :
 Que la direction prenne ses responsabilités et cesse de marteler que
l’infection au COVID de notre collègue n’a pas forcément eu lieu avec ce
crachat ! Pour SUD-Rail, ce doit être reconnu en AT et la cause doit être
reconnue !
 Que la direction mette en place des capteurs de CO2 et purificateurs
d’air dans les locaux, trains et espaces de vente.
 Des filtres HEPA dans les rames TGV.
 Que la direction dote les agents qui le souhaitent de masques FFP2.
 Que la direction arrête de mépriser les agents.
 Que la direction fasse preuve d’un peu plus de courage managérial
pour soutenir ses salariés placés dans une situation difficile.
Les cheminotes et cheminots qui sont sur le terrain, en contact avec les usagers, depuis le début de cette
pandémie ne sont pas de la chair à canon que l’on envoie en première ligne sans protections suffisantes.
La direction doit prendre conscience du fait que les usagers sont à cran et que les faits sureté explosent.
La direction doit tout mettre en œuvre pour protéger au mieux son personnel. Non seulement ce n’est
toujours pas le cas malgré nos multiples alertes en RPX, CSSCT, CSE, DCI, Droit d’Alerte… Mais quand
c’est le moment d’assumer, elle semble préférer mépriser ses agents et dégager sa responsabilité. Cette
attitude est insupportable ! SUD-Rail ne laissera pas faire et n’en restera pas là !!!
Vos représentant-e-s SUD-Rail restent mobilisé-e-s pendant cette période de crise sanitaire.
Celle-ci n’est pas à prendre à la légère, un conseil :

NE VOUS EXPOSEZ PAS INUTILEMENT.

FAITES VALOIR VOTRE
DES QUE VOUS VOUS SENTEZ EN DANGER !