SUD-Rail appelle les agents de TOUS les EIC à enfoncer le clou le 6 juillet !

28 Juin 2022

Appuyez sur “voir en plein écran” pour lire le tract. Ensuite vous pouvez le télécharger (bouton dans la barre du bas). Pour sortir du tract appuyez sur le bouton en bas à droite .

Tract-liaison-circul-greve-du-6-juillet

Dans tous les secteurs d’activité, en France et en Europe, les salarié.es se mobilisent
pour obtenir des augmentations de salaires. L’inflation galopante de ces derniers mois

a grignoté notre pouvoir d’achat, tout augmente sauf nos salaires !

Après l’appel à la mobilisation nationale du 25 mai dans les EIC, les AC, aiguilleurs, régulateurs,
CPS, et tous les agents de la circulation ont montré leur détermination. La direction nous a fait des
promesses sur les effectifs, la rémunération, les conditions de travail….
Des promesses… aussitôt trahies ! Moins d’un mois après la signature de l’accord, qui
mentionnait noir sur blanc une prime de 600€ pour TOUS les agents en EIC, les agents à temps
partiel ont eu la mauvaise surprise de découvrir que cette somme a été proratisée !
Nous, cheminots des EIC, avons tenu parole en suspendant notre mouvement le 25 mai. Nos dirigeants
eux n’ont aucune parole et ne comprennent que le rapport de force.
Si Les négociations ayant précédé le 25 mai ont clairement montré que la direction s’inquiète de
notre pouvoir de nuisance, Il est temps maintenant d’en faire la démonstration et d’aller jusqu’au
bout, avec l’ensemble des agents du GPU, le 6 juillet pour prouver que nous ne bluffons pas !!
Pourquoi la mobilisation du 6 juillet est-elle la stratégie gagnante pour les EIC ?

  • Parce qu’il s’agit de la première journée des grands départs de l’été, journée idéale en terme de
    rapport de force
  • Pour peser sur la table ronde sur les salaires à la SNCF, qui se tiendra le jour même.
  • Pour montrer la détermination des aiguilleurs à J-6 avant le premier round des négociations
    qui doivent déboucher sur le renforcement de l’attractivité des métiers EIC (première billatérale
    sur le thème remises de services / postes de fin de carrière qui se tiendra le 12 juillet).

Notre engagement massif dans cette répond donc à un double objectif :

-S’inscrire dans une lutte globale de tous les travailleurs pour une augmentation générale des
salaires !
-Faire la démonstrations que les métiers de la circulation ferroviaire sont un rouage central
dans le système ferroviaire : pas d’aiguilleur, pas de trains !

La journée du 6 juillet est donc une étape importante de la lutte que nou s avons entamée afin d’obtenir la
reconnaissance de la spécificité et des contraintes particulière des agents des EIC : des
effectifs suffisants pour permettre un équilibre vie pro/ vie perso acceptable, la
reconnaissance financière des spécificités de notre métier, la prise en
compte des remises de service, la création de postes à
pénibilité réduite pour les fins de carrières.
-Parce que nous voulons des augmentations de salaire pérennes pour l’ensemble des
cheminot.es !
-Parce que L’unité syndicale, à laquelle SUD-Rail appelle systématiquement, nous donne une
occasion unique de faire une démonstration de force !