Le scandale des plus hautes rémunérations à la SNCF

Mar 15, 2021 | Tracts et communiqués divers de la fédération Sud-RAIL

On entend parler des salaires pharamineux et outranciers des grands dirigeants d’entreprise, ceux de la SNCF ne font pas exception à la règle. Le salaire moyen annuel des dix plus hauts dirigeants de l’entreprise était, en 2019, de 372 518 euros.
Pour comparaison, plus de la moitié des cheminots et cheminotes ont un salaire ne dépassant pas 2 750 euros bruts par mois.
La part des salaires dans le chiffre d’affaire de l’entreprise continue en définitive de fortement diminuer : cela signifie malheureusement que les cheminot·e·s perçoivent une part de plus en plus faible de la richesse produite collectivement…

03.2021.SUD_.Rail_.TRACT_.Interessement