La mobilisation des cheminots l’emporte sur l’irresponsabilité de la direction

Déc 17, 2021 | Tracts et communiqués divers de la fédération Sud-RAIL

20211216_CDP_unitaire_la-mobilisation_l_emporte

La fédération CGT des cheminots et la fédération SUD-Rail ont acté, dès
novembre, l’échec de la réunion de négociation annuelle obligatoire sur les
salaires, en demandant la tenue rapide d’une nouvelle négociation, sans
réponse de la direction…
Cette absence de négociation concertée se cumule avec une perte de
rémunération liée à la suppression de TGV décidée par la direction SNCF.
Elle aura attendu 72h avant le début de la pour, de manière
totalement désordonnée, sûrement dans une volonté de division, prendre
contact avec les syndicats.
Suite à ces contacts, la direction a acté publiquement « la rupture des
négociations » sans en aviser les organisations syndicales. Malgré le
dépôt d’une alerte sociale et d’un préavis, la direction a fait le choix du
pourrissement. Le premier écrit des propositions de la direction a été
transmis aux organisations syndicales à 20h00, moment du début de la
grève.
La fédération CGT des cheminots et la fédération SUD-Rail dénoncent la
méthode déployée par la direction, qui préfère négocier par médias
interposés plutôt que d’organiser une véritable négociation avec
l’ensemble des acteurs autour de la table.
En responsabilité, la CGT et SUD-Rail ont mené des discussions au niveau
local qui permettent la victoire sur une partie des revendications et d’acter
la suspension du préavis de grève.
Pour autant, le contentieux demeure avec la direction nationale SNCF sur
la question des salaires et de l’emploi et nous revendiquons la tenue, dans
les plus brefs délais, d’une réouverture de négociations salariales ainsi
qu’une négociation emploi pour 2022.