Point d’étape mise en place “Maintenir Demain”

Mai 5, 2022 | LN équipement

03-05-2022-Tract-liaison-V-Alerte-maintenir-demain

Pour la direction tout va bien…
même quand ça va mal !
Au cours de la CPS (réunions d’informaon avec les Organisaons syndicales) du 18
janvier 2022, la direcon s’était auto-congratulée de la bonne mise en place du projet en
ce début d’année 2022 pour les 6 établissements pilote (INFP Nord Pas de Calais, INFPP,
Alpes, INFP Paris St Lazare, INFP Paris Sud Est, INFP Poitou Charentes et INFP LGV
Atlanque).
Côté praque et réponse aux quesons, la direcon était surtout au niveau du document
préparatoire transmis aux OS avant ce4e table ronde, à savoir le NÉANT…
Donc si tout va bien pour la direcon, SUD Rail constate au contraire qu’encore une fois, comme pour toutes les restricturaons
précédentes c’est: ON RESTRUCTURE POUR BAISSER LES COÛTS ET ON
VOIS APRÈS COMMENT ÇA MARCHE (avec les moyens du bord) !
Pour les établissements concernés au 01 01 2022, il y a eu notamment beaucoup de
manquement dans le respect du RH0910 avec des entreens qui ne se sont pas
vraiment fait, des fiches de postes découvertes après la prise de poste, des 630 pas
distribués, des documents contenant des erreurs ou non remplis etc…
Afin de me4re en place à tous prix ce4e
restructuraon selon le calendrier imposé par la
direcon de l’entreprise, la mise en place des UTM
(nouvelles Unités Territoriales Mixtes) et des
Responsables d’Equipe (REQ) s’est faite parfois sur des
critères qui auraient dû être strictement professionnels
mais qui au final l’ont été sur des critères beaucoup
plus subjecfs. Ce4e mise en place s’est faite de
différentes manières en foncon des Unités
Territoriales de Maintenance et avec plus ou moins de volontariat et en forçant la
main pour prendre ces nouveaux postes (promesses accès qualif E alors que les
modalités d’accès n’étaient pas encore définies par la direcon, déroulements
accélérés sur le conngent notaons 2022, passage de C vers D donc Req sans

expérience de chef d’équipe…). Les besoins de connaissances RH ont aussi été sous-
évalués. Et les REQ sont en difficulté devant les demandes et quesonnements des

agents.
Par ailleurs, les REQ ont depuis découvert la charge de travail réelle qui leur
incombe. A la responsabilité de diriger une équipe, on y ajoute aussi la geson de
celle-ci. Et ce ne sont pas les deux fois deux jours d’informaon qui vont vraiment les
aider !
Résultat, dans certains endroits ce,e mise en place ne se passe pas bien du tout.

RAPPEL RH 0910
La direction, quand elle restructure, nous bassine
avec ses soi-disant bonnes intentions de reclasser
au mieux les agents impactés. Et pour cela elle
nous dit appliquer à la lettre l’accord mobilité RH
910.
Mais le RH 910 est juste un minima que la
direction doit appliquer, et non un « cadeau »
fait par la direction.
Et ce minima n’est pas garant d’un reclassement
qui prend en compte les désidératas
(géographiques ou professionnels) des agents.
IMPORTANT: demandez à vous faire
accompagner par un représentant du personnel
lors des entretiens qui se déroulent avec la
direction dans le cadre de cette procédure (pour
l’entretien d’orientation, la direction ne peut pas
refuser, c’est votre droit).
Contactez vos délégués SUD-Rail pour être
accompagnés et répondre à vos interrogations
sur la procédure RH 910 (notamment sur la
bonne application des mesures salariales
compensatoires).

Risque de souffrance au travail dans les établissements équipements
Au cours de la du 30 03 2022, SUD-Rail a alerté la direcon sur les situaons de souffrance au
travail et de conflictualité dans certaines équipes constatées suite à la mise en place au 01 01 2022
de maintenir demain dans les établissements pilote. Dans certains cas ce4e conflictualité a fait
l’objet de discussions entre les agents et la direcon. Mais il est à prévoir que pour d’autres

situaons, la conflictualité entre les collecfs de travail et les REQ s’intériorise, augmentant par là-
même les risques de souffrance au travail et de conflictualité.

Maintenir demain a été déployé dans des équipes sans même savoir si l’évaluaon des risques
psycho-sociaux était sasfaisante. Certes, cela permet aux directeurs d’établissement de ne pas voir
sur leurs établissements l’avant/après mise en place de maintenir demain. Car si l’évaluaon des
risques professionnels était dans le vert avant maintenir demain et qu’un an après la mise en place
l’évaluaon des risques professionnels passe au rouge, on pourrait en déduire que cela à un lien avec la mise en place du projet.
Les conséquences de ce4e restructuraon sont pourtant tout sauf anodines pour les agents impactés: changements de LPA,
suppressions d’équipes (effecves ou en suspend), modificaon des parcours dédiés et des parcours d’astreinte, suppression des
postes de TA, TO, ATU…
Et pour les mises en place à venir il est malheureusement à craindre que les mêmes causes amènent les mêmes effets pour
certains collecfs si les direcons des zones de producon et d’établissement ne ennent pas compte de ces alertes et me4ent en
place une véritable évaluaon des risques psycho-sociaux comme l’y oblige le droit du travail.
Des situations difficiles qui peuvent impacter la sécurité
Pour SUD-Rail, les situaons de souffrance au travail et de conflictualité constatée dans certains collecfs suite à la mise en place
au 01 01 2022 de maintenir demain dans les établissements pilote peuvent aussi impacter la sécurité .
Force est de constater que la direcon ne ent pas compte des bilans passés en maère de sécurité
et de condions de travail et notamment ceux du fonconnement des secteurs DPx. Au contraire, la
direcon tente de se dédouaner des problèmes de mainen et transmission des compétences qu’elle
a elle-même crées ces dernières années en restructurant, en n’embauchant pas et en externalisant.
Ainsi, SUD-Rail trouve inadmissible que dans le document présenté lors de la commission méer du
16 mars 2022, et en connaissance des situaons à risque observées dans certains secteurs où les
binômes DPx + Ass DPx avaient peu d’expérience professionnelle, la direcon de l’entreprise
perme4e avec maintenir demain que des agents nouvellement embauchés qualifica3on D puissent
occuper un poste de Req à par3r de 3 ans d’expérience professionnelle dans l’entreprise ou 1 an
pour un poste d’adjoint Req.
La suite…
Après les 6 établissements pilotes en 2022, la mise en place de maintenir demain dans les établissements se fera pour une part au
01 01 2023 et une autre au 01 01 2024. Pour les établissements concernés par une mise en place en 2023, les CSE de consultaon

sont prévus au mois de juin (avec mise en place des procédures RH 910).
Pour la direc3on de l’entreprise, comme nous l’avons déjà dit, l’objec3f c’est de tenir les délais de
mise en place des restructura3ons pour réduire les coûts, les effec3fs et faire plaisir aux financiers
et au privé…les agents…BASTA ! Ce n’est pas le problème de nos grands dirigeants. Pour tenir leurs
objec3fs financiers, ils comptent sur toujours plus de mobilité, de polyvalence, d’interpréta3on
abusive de la réglementa3on (pour la programma3on, les EVS ect)…et d’externalisa3on. Au final
c’est donc toujours plus de dégrada3on de nos condi3ons de travail.
Pour les défendre, contactez vos délégués SUD-Rail afin de
s’organiser et ne pas laisser le champ libre à la direc3on.