Contrôle du Pass sanitaire dans les gares : SUD-Rail dénonce une nouvelle mise en danger des agents

Août 3, 2021 | LN Commercial

Tract-Liaison-C-aout-2021

Depuis la confirmation de l’arrivée en 2020 de la pandémie en Europe, SUD-Rail revendique l’application du
code du travail en matière de prévention des risques. La direction de la SNCF et l’Etat ont mis des mois à

prendre des mesures insuffisantes y compris pour modifier les conditions d’exercice de notre métier. Ce me-
sures de prévention doivent pourtant être revues afin de se prémunir de tout danger de contamination au tra-
vail. SUD-Rail constate une mauvaise appréhension par la direction SNCF et par l’Etat des modalités de propagation de

la maladie. Le coronavirus se propage quasi exclusivement dans l’air. L’Etat comme l’entreprise manquent à informer
sur le fait que des particules virales peuvent rester dans l’air jusqu’à 6h.
Les mesures principales de prévention du risque sont donc
 de porter un masque. Différents types de masques existent, les masques FFP2
sont les plus adaptés pour protéger les autres et se protéger, la SNCF ne fournit
que des chirurgicaux.
 d’aérer constamment les lieux clos et de vérifier cette aération avec un appareil
qui mesure le taux de CO2.
Au travail comme partout, pour réduire le risque, il faut éviter de se regrouper en lieu
clos.L’entreprise a la responsabilité d’organiser le travail en le faisant évoluer pour
que le risque de contamination y soit modéré. Elle doit aussi communiquer en ce
sens : ce n’est toujours pas fait alors que les connaissances scientifiques et techniques
évoluent.
Déclaration de la maladie professionnelle pour tous les agents contaminéEs au travail !
L’entreprise doit mener les enquêtes pour rechercher les chaines de contamination dès qu’un agent est contaminé. Le
lieu et les modalités de contamination doivent être recherchés. En ce mois d’août 2021 cela n’est toujours pas le cas,
qu’attend la direction ? Au-delà du danger mortel de cette maladie, certaines personnes souffrent de COVID long. La
durée et les conséquences y compris d’éventuels handicaps et inaptitudes sont difficilement anticipables et rend d’autant
plus nécessaire la déclaration de la maladie professionnelle dès lors que la contamination aurait eu lieu sur le lieu de
travail. Ne pas mettre en place la recherche des conditions et du lieu de la contamination ne permet pas de comprendre
ce qui doit être amélioré.
La direction SNCF comme l’Etat reste dans l’attentisme afin de faire des économies à brève échéance. Les décisions
prises sont désastreuses pour les personnes mais aussi pour l’économie, le commerce et les entreprises.
Constat de défaillance de l’Etat dans la gestion de la pandémie.
L’Etat comme les entreprises ne mettent pas en place les mesures de prévention adaptées au risque COVID. SUD-Rail
juge inconvenant de menacer les agents des entreprises alors même que la pandémie court. Si 2,5 milliards de personnes
ont été vaccinés sur la planète, il convient aux gouvernements de se remettre en question, aux Etats de garantir à toutes

et tous un accès libre et gratuit aux vaccins. Trop de personnes au niveau mondial et même en France n’ont pas la pos-
sibilité d’être vaccinées. Il est inconvenant devant tant de médiocrité dans la gestion de la pandémie qu’il puisse être envi-
sagé que les travailleurs qui constamment tentent de se protéger au quotidien et subissent cette pandémie, soient menacés

et potentiellement voir leurs contrats de travail même suspendus alors que de nombreux salariéEs sont victimes des
décisions erratiques de l’Etat.


Pour la fédération SUD-Rail aucun travailleur du rail ne doit être mis en danger pour vérifier un « passe-sanitaire ».