Appuyez sur “voir en plein écran” pour lire le tract. Ensuite vous pouvez le télécharger (bouton dans la barre du bas). Pour sortir du tract appuyez sur le bouton en bas à droite .

CSSCT-mai-2022

REGIO 2N : EXPERIMENTATION CRISSEMENTS
Lors de la ordinaire du 17 mai 2022, la direction nous a fait un point sur
l’avancement de l’expérimentation pour déterminer l’origine des crissements lors des
accélérations et freinages des par temps de pluie. Depuis fin novembre 2021, la
rame 37R a été équipée de différents appareils de mesure (micro, hygromètre,…) afin de
comprendre l’origine du crissement et une tournée cabine a été également effectuée. Les
premières analyses démontrent des crissements à chaque détection de glissement
entre la vitesse de l’essieu piloté et la vitesse de référence. Cette différence de vitesse
est rapidement supprimée par les différents systèmes équipant la rame (anti-patinage) puis
répétée ce qui crée des cycles de patinage/adhésion et donc de crissement.
La direction nous a indiqué que ce phénomène ne se produit que sur les REGIO2N en IDF et est par conséquent
très difficile à résoudre. Alstom a été sollicité afin d’effectuer des essais plus approfondis qui seront réalisés sur la rame
34R au cours des semaines 25 et 26 avec l‘équipement de buses d’arrosage à eau pour simuler les conditions
météorologiques favorables aux crissements sous réserve de la validation par l’EPSF.
Pour résumer, les semelles de frein ne sont pas en cause dans le phénomène de crissement et ce n’est donc pas
demain que le problème sera réglé ! Le fait de solliciter Alstom démontre que la SNCF arrive à la limite de ses
compétences pour résoudre ce type de problème, espérons qu’Alstom sera plus performant que Bombardier.

CONDUITE MANUELLE FORCEE (CMF)

Lors de la conduite des REGIO2N en mode vitesse imposée (VI) lorsqu’il y a une discordance du mode de conduite,
il est prévu un passage furtif en mode CMF avec affichage au TDD et au MPT-TF ce qui n’alerte pas l’attention de
l’ADC et peut engendrer un dépassement de vitesse voire une prise en charge. L’ajout d’un bip sonore pour alerter
l’ADC n’est pas une solution retenue par la direction car c’est un système de sécurité qui nécessite un long développement
d’au moins 2 ans et par conséquent une solution coûteuse.

Dans certaines activités, il y a un geste métier (dépannage sauvage) qui consiste à déclencher et ré-enclencher les CCx-
EMCO ou à mettre la rame en maintien de service pour réinitialiser le système EMCO. Du coup, lors des changements de

bout le système EMCO est automatiquement réinitialisé.
Le phénomène se produit sur toutes les séries de REGIO2N et les premiers signalements datent de 2015. Depuis
ces signalements, la direction Matériel a fait plusieurs essais, mis en place un nouveau software qui a réglé une partie des
passages furtifs en CMF. Un dernier essai en 2021 a permis de détecter un problème de micro coupure d’alimentation.
Actuellement, des essais sont effectués en laboratoire et en juillet 2022, deux rames de la région Normandie feront l’objet
d’un nouvel essai pour améliorer le filtrage alimentation. S’il est concluant, il devrait permettre de régler 95% des
passages furtifs en CMF. Il aura fallu 7 ans d’essais… au lieu d’installer un bip sonore.

20 mai 2022

SILICE

Fin avril des prélèvements de poussière de silice ont été effectués par l’AEF au niveau de la rotonde de Villeneuve.
Les résultats seront présentés dès réception. La délégation SUD-Rail reste attentive à la situation et ne laissera pas
le sujet tomber dans l’oubli. Les agents qui sont concernés ont été placés en suivi médical renforcé et selon les
résultats des analyses d’autres équipes seront concernés.
Un point a aussi été fait avec le prestataire de nettoyage pour faire évoluer le plan de prévention et une solution doit
être trouvée pour les agents qui utilisent le silo avec la mise en place d’un nouveau tuyau de remplissage et de
bâches sur les bacs de sable.

COVID

Le port du masque n’est plus obligatoire dans les transports, néanmoins, des
masques sont toujours disponibles pour ceux qui le souhaitent.
ESCALIER POSTE V

L’escalier qui était dangereux pour accéder au poste V à PGV va normalement
être remplacé les 10 et 11 juin prochains.

ACCIDENTOLOGIE

Les chiffres ne sont pas bons depuis le début de l’année, la direction cherche des solutions en interdisant les
trottinettes et vélos et sort des REX à tout va sur les incidents sécurité. Nous l’avons interpellée sur le fait qu’elle
ne se remet nullement en cause sur l’organisation du travail et le manque d’effectif. Quand on tire trop sur la
corde, les agents sont fatigués et obligatoirement risquent de faire plus d’erreur. Vu le manque d’effectif actuel et les
réorganisations continuelles de l’entreprise, la situation ne risque pas de s’améliorer.
INCIDENT DU 16 FEVRIER

Un voyageur suicidaire était à Paris durant près de 40 mn, 2 agents commerciaux se sont démenés pour sauver la
vie d’un voyageur contre son gré. Les agents ont utilisé tous les outils (IRIS 4G, tél pro, borne d’appel) à leur
disposition pour arrêter les circulations… Aucune prise en compte. SUD-Rail a demandé des explications, mais
les autres entités mettent les enquêtes sous le tapis. Ils attendent une prochaine situation similaire pour enfin
admettre qu’il faut travailler ensemble. Mais notre délégation a pu faire faire à la direction “un mea-culpa”. Des
actions comme une formation “gestion des situations dangereuses ” vont être mises en place avec un renouvellement
tous les 3 ans. SUD-Rail a demandé à ce que les agents soient remerciés comme il se doit, et nous serons
vigilants vis-à-vis de cette reconnaissance. Nous avons demandé à ce que ce genre de situation ne se
reproduise plus et que des actions soient mises en place pour que l’arrêt des circulations soit effectif immédiatement
après le signalement.