Concours de crachats sur les cheminots : voyageurs 5, Direction 2, Agent 0

Jan 21, 2022 | CSE Axe TGV SE

Tract-axe-TGV-Sud-Est-19-janvier-2022-definitif

Concours de crachats sur cheminots :
Voyageurs 5
Direction 2
Agent 0
Second droit d’alerte en 7 jours et la direction conteste toujours le Danger
Grave et Imminent. La direction attend des décisions gouvernementales
pour doter son personnel de protections. INADMISSIBLE !!!
Le 16/01/2022, 2 ASCT se font agresser
en gare d’Avignon TGV alors qu’elles
assuraient leur mission sur un
Paris/Marseille du soir. Menaces de
mort, agression physique avec une
bouteille en verre évitée de justesse
grâce à l’intervention de passagers, et
crachats. L’individu mineur a été
interpellé et les dépôts de plaintes
effectués (les plaintes seront classées
sans suite par la justice).
Le même jour, c’est une collègue de
l’escale qui elle aussi se fait insulter et
cracher dessus lors d’un accueil
embarquement en gare de Paris Gare
de Lyon.
SUD-Rail RE-dépose un droit d’alerte
pour danger grave et imminent auprès de
l’axe pour réclamer des mesures de
protections supplémentaires pour tous
les agents en contact avec les usagers.

Reçus de nouveau par la direction de
l’axe le 19/01/2022, celle-ci refuse
toujours de reconnaître le danger
grave et imminent.
Refus de doter les agents de masques
FFP2 pour leur assurer une meilleure
protection contre les risques d’infection.
Refus de commander des renforts
sureté lors des contrôles de pass aux
accueils embarquement.
Butée, la direction campe sur ses
positions et mise peut-être sur notre
découragement.
C’est mal connaitre SUD-Rail
et les cheminot.e.s dont
l’exaspération pourrait bien se
transformer en colère légitime.

SUD-Rail revendique toujours :
 Que la direction arrête de faire passer le H00 avant la sécurité de ses
agents en levant les accueils embarquement.
 Que la direction mette en place des capteurs de CO2 et purificateurs
d’air dans les locaux, trains et espaces de vente.
 Des filtres HEPA dans les rames TGV.
 2 agents minimum par rame.
 Des renforts sureté lors des contrôles de pass aux accueils
embarquements et sur les trains sensibles.
 Que la direction dote les agents d’un stock renouvelable de masques
FFP2.
 Que la direction arrête de mépriser les agents.
 Que la direction fasse preuve d’un peu plus de courage managérial
pour soutenir ses salariés placés dans une situation difficile.
SUD-Rail obtient :

  • Que la direction porte plainte conjointement avec les agents agressés
    pour les soutenir dans leur démarche juridique.
    Les cheminotes et cheminots qui sont sur le terrain, en contact avec les usagers, depuis le début de cette
    pandémie ne sont pas de la chair à canon que l’on envoie en première ligne sans protections suffisantes.
    La direction doit prendre conscience du fait que les usagers sont à cran et que les faits sureté explosent.
    La direction doit tout mettre en œuvre pour protéger au mieux son personnel. Non seulement ce n’est
    toujours pas le cas malgré nos multiples alertes en RPX, CSSCT, CSE, DCI, Droits d’Alertes… Mais
    quand c’est le moment d’assumer, elle semble préférer mépriser ses agents et dégager sa responsabilité.
    Cette attitude est insupportable ! SUD-Rail ne laissera pas faire et n’en restera pas là !!!
    Vos représentant-e-s SUD-Rail restent mobilisé-e-s pendant cette période de crise sanitaire.
    Celle-ci n’est pas à prendre à la légère, un conseil :

Le seul lâcher-prise c’est le droit de retrait !
Nos vies valent plus que leurs profits !