Trop, c’est trop, la coupe déborde !

Jan 24, 2022 | LN Trains

RPS-tract-janv2022

Les risques psycho-sociaux auxquels sont confrontés les ASCT

sont au-delà du supportable !!!

Plusieurs événements dramatiques ont eu lieu ses derniers jours notamment l’agression dont
a été victime l’une de nos collègue jeune embauchée à Toulouse, les verbales
avec crachats sur des agents de l’axe TGV SE et ailleurs ainsi que plus récemment la
tentative de suicide d’un ASCT de Normandie, après avoir subit une situation importante de
souffrance au travail, situation dont la Direction avait connaissance.
Nos dirigeant-e-s ont une part non négligeable de responsabilité. En effet, les
établissements minimisent la souffrance des ASCT, quand ce n’est tout simplement pas elle
qui en est à l’origine !
Oui, la politique managériale de la Direction pressurise les agents, les sanctions
disproportionnées font souffrir, les quelques mesures sanitaires et leurs incohérences
multiples, mises en place depuis 2 ans épuisent . L’ignorance et l’abandon de nos directions
d’établissement, ainsi que leur mépris à notre égard sont violents !

STOP CELA NE PEUT ET NE DOIT PLUS DURER !

N’hésites pas à te rapprocher de tes militant-es SUD RAIL de ton

établissement pour plus d’info ou nous rejoindre

SUD-Rail a tiré de nombreuses fois tous les signaux d’alarmes à sa disposition, à tous
les niveaux, que ce soit national, ou dans les différents CSE et établissements par le
biais de DCI, Droits d’Alertes, audiences … et systématiquement, la direction fait la
sourde oreille, considère que les mesures mises en place suffisent et nous renvoie dans
nos 22 mètres de manière méprisante.
Si la direction ne comprends que le rapport de force alors elle devra prendre ses
responsabilités.

L’heure n’est plus aux revendications mais aux exigences !!!
 Arrêt du flicage des agents et du management par la terreur.
 Arrêt de la gestion des établissements par “camemberts” qui pousse les
établissements à ne pas remplir les déclarations d’Accident du Travail.
 Equipement des trains par minimum 2 ASCT (y compris EAS)
 Renforcement des effectifs sureté (SUGE) sur tout le territoire,
garantissant une intervention rapide en cas d’agression.
 Arrêt des objectifs LAF en période de pandémie.
 Arrêt de la pression pour maintenir le H00
 Levée des accueils /embarquements qui transfèrent les faits sureté à
bord (entraînant une complication de leur gestion).
 Dotation immédiate de masques FFP2 pour l’ensemble des ASCT.
 Demande d’une véritable prise en compte des particularités du métier
d’ASCT, des compétences des agents
par une revalorisation salariale.
Le contexte pandémique, les mesures
gouvernementales liberticides rendent la société
de plus en plus “à cran” et le nombre d’incivilités
et d’ subies par les collègues
explosent. La mise en place du “pass vaccinal”
qui arrive va amplifier d’autant plus ce
phénomène. C’est dans ce contexte que la
direction décide de durcir son type de
management en mettant une pression
insupportable sur les agents. Cette attitude est
irresponsable et conduit à des drames chez des
collègues qui en arrivent à commettre
l’irréparable. SUD-Rail ne laissera pas faire et ne
laissera pas les cheminot-e-s vivrent ce qu’ont
vécu les salarié-e-s de France Télécom.
Ne vous exposez pas inutilement et exercez

votre

à chaque fois que vous vous sentez en
danger et avisez sans délai un-e délégué-e

du personnel

Nos vies valent plus que leurs profits !!!