Perte de primes à l’UO LA : les agents et SUD-Rail se mobilisent, la Direction recule !

17 Fév 2022

Appuyez sur “voir en plein écran” pour lire le tract. Ensuite vous pouvez le télécharger (bouton dans la barre du bas). Pour sortir du tract appuyez sur le bouton en bas à droite .

incongru-UO-LA

Alors que le DETA et RRH viennent tout juste d’arriver au TSEE, ils
profitent d’une SUD-Rail , avec l’aide du DUO LA, pour essayer d’imposer
la perte de prime pour 9 agents ( 12 agents gagnaient, ce qui financièrement
permettait d’équilibrer leurs comptes).

Une SUD-Rail pour imposer un peu de justice.
SUD-Rail, en accord avec les agents du secteur, avait posé le vendredi 11
février, une concernant plusieurs points :

  • Mise à disposition des RU/RP
  • Organisation production Flux/Gestion,
  • Suppression J+/J–
  • Attribution de la prime chariot élévateur, salissure, saisie à
    plusieurs agents du secteur suite à l’évolution des postes.
    Lors de cette DCI, sur la question des primes, la direction annonçait qu’elle
    voulait faire une remise à jour, à sa sauce, de l’attribution de ces primes pour
    chacun des postes concernés, à charge de travail constante.
    Pour 12 agents, c’était une augmentation ( 1 de 135 euros par mois,
    7 de 73 euros par mois et 4 de 44 euros par mois).
    Pour 4 agents, c’était une perte sèche de 135 euros par mois,
    pour 1 autre une perte de 47 euros par mois et pour 4 autres une perte

de 17,2 euros par mois !

Pour SUD-Rail c’est inadmissible, la direction instaure de la polyvalence
mais se garde bien de donner toutes les primes inhérentes au travail

véritablement effectué .

Perte de primes à l’UO LA, Les agents et
SUD-Rail se mobilisent: la Direction recule !

Le journal des travailleurs/euses du rail du TSEE

Lundi 14 février, reçue en bilatérale par la nouvelle « direction », une
délégation SUD-Rail a remis la question du montant des primes à l’UO LA sur le
tapis et sur l’impossibilité que des agents perdent du fric pour un même travail.

Après 5 heures de discussion, la direction n’envisage aucune modification, pire
elle propose des solutions possibles à ses yeux:

  • donner une indemnité dégressive sur 3 ans pour combler la perte.
  • faire des heures supplémentaires pour combler la perte.

Pour SUD-Rail , il était impossible d’en rester là, dés le lendemain matin, nous
avons proposé un débrayage aux agents de LA de Conflans et Villeneuve pour
s’opposer à cette proposition de perte d’argent.

Un débrayage nécessaire de tout le secteur LA du TSEE.
L’ensemble des cheminots du secteur des 2 sites a donc décidé collectivement
de ne pas prendre le travail tant que la Direction ne reviendrait pas à la raison.
Après moins de 2 heures d’arrêt complet de l’atelier LA, la Direction
revient vers les agents et SUD-Rail et annonce qu’aucun agent ne perdra
d’argent et que des solutions vont être apportées rapidement.
Pour éviter un conflit dur, la direction propose la clause du grand père:
personne actuellement en poste ne perdra 1 centime de primes… Pour les
futurs remplaçants, les primes seront revues .
Deux heures de débrayage de l’ensemble des agents du
secteur auront été plus efficaces que des heures de

palabres avec la direction !

Si La direction est contrainte de reculer et qu’aucun agent n’aura une
diminution de son salaire, la question de l’attribution des primes dans tous les
secteurs reste entier !
Pour SUD-Rail, tous les agents à UO LA doivent percevoir
l’ensemble des primes auxquelles ils ont droit et nous soutiendrons
les cheminots dans toutes leurs actions afin de les obtenir, même
si leur DUO pense le contraire